18 nouveaux infirmiers diplômés formés à Mayotte

hôpital
Remise de diplômes IFSI infirmiers 2018-2021
Les élèves infirmiers diplômés avec les indispensables colliers de fleurs pour les honorer. ©Frahati Youssouf Saïd
18 étudiants en soins infirmiers ont reçu leur diplôme ce midi à l’Institut des soins infirmiers. Une première session assez bonne vues les conditions difficiles dans lesquelles ces étudiants ont dû travailler durant ces 2 dernières années à cause de la covid-19.

Laïtati Houcham, 38 ans était aide-soignante depuis plus de 5 ans quand elle a osé sauter le pas. La jeune infirmière va désormais travailler au service de néonatalogie au CHM. Un Métier qu’elle a choisi pour la proximité avec les patients.

Remise de diplômes IFSI infirmiers 2018-2021
Malgré le masque, on note un grand sourire des diplômés. ©Frahati Youssouf Saïd

Moussa Yaccin, 19 ans fais partis des 4 jeunes infirmiers fraichement diplômés. Il a opté pour les urgences au CHM. Un métier qu’il apprécie beaucoup aujourd’hui  même si après son bac il ne savait pas trop vers quelles études se tourner… 

La cérémonie de remise de diplômes s’est tenue en présence des parents très émus et fiers de leurs progénitures.

Remise de diplômes IFSI Infirmiers 2018-2021
Josiane Henry (avec le micro), directrice de l'institut d'études en santé souhaite que de plus en plus de locaux se forment et travaillent en tant qu'infirmiers à Mayotte. ©Frahati Youssouf Saïd

Sur les 31 étudiants de cette promotion 2018/2021, 18 sont reçus à cette première session. 9 autres se présenteront à la deuxième session en décembre prochain. Seuls 4 étudiants de la promo n’auraient pas concrétisé leur rêve de devenir infirmier.

Vers une "mahorisation" de la profession

Mayotte a besoin de 120 infirmiers par an. Actuellement, l'institut d'études en santé du Centre hospitalier de Mayotte n'en forme qu'une trentaine par an. Et il est difficile de maintenir les infirmiers venus d'ailleurs en poste longtemps à Mayotte.

Le turn-over est donc conséquent. Les formateurs ont donc noué des partenariats avec leurs homologues de Bourgogne-Franche-Comté et d'Occitanie pour accueillir une trentaine de candidats destinés à travailler à Mayotte. Une formation comme celle de l'île financée à 100 % par le conseil départemental.

Mais il y a une contrepartie. L'élève infirmier s'engage à travailler à Mayotte pour une durée de 9 ans. Une manière d'installer sur la durée les infirmiers dans notre île et de pourvoir aux besoins criants. Et de faire en sorte que le turn-over diminue et d'attirer des élèves locaux ou qui ont leurs intérêts moraux et matériels dans l'île.

F.S.