publicité

Dotation de MAYOTTE en fonds structurels Européens

Les fonds structurels Européens pour Mayotte s'élèvent à 200 millions d'euros de 2014 à 2020. Mais au-delà  du FEDER pour les investissements notamment dans les infrastructures et du FSE pour toute la dimension sociale, il y a d’autres  politiques européennes qui vont venir en soutien de Mayotte.

Thierry Repentin en visite à Mayotte
Thierry Repentin en visite à Mayotte
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le

L'enveloppe de fonds structurels Européens pour Mayotte représente 200 millions d'euros au cours de la période 2014-2020. Mais au-delà  du FEDER pour les investissements notamment dans les infrastructures et du FSE pour toute la dimension sociale, il y a d’autres  politiques européennes qui vont venir en soutien de Mayotte.

 " En réalité, ce sont plus de 340 millions d'euros auxquels les projets des Mahorais seront éligibles au cours de cette période, soit 15 fois plus qu’avant  « la rupéïsation ».
  Aucun autre département en France ne bénéficie d'une telle augmentation, et c'est normal, puisqu'en devenant Région Ultrapériphérique (RUP) de l'Union Européenne, Mayotte pourra prétendre à de nouveaux types de crédits Européens.", a indiqué Thierry Repentin, ministre délégué aux affaires européennes qui vient d'effectuer une visite de 48 heures à Mayotte.

Monter des projets éligibles ...

 Thierry Repentin a toutefois indiqué un préalable pour que ces fonds soient consommés: que les collectivités locales, les acteurs économiques et les associations montent des projets éligibles aux financements Européens.

"C'est ce que je souhaite vivement : une mobilisation active de toutes les parties prenantes, pour que les financements Européens puissent abonder des projets, qu'ils portent sur les infrastructures, l'insertion sociale, la santé, l'aménagement urbain, la formation ou encore le traitement des eaux. Enfin, n'oublions pas l'initiative pour l'emploi des jeunes, pour laquelle la France s'est battue au niveau Européen et dont Mayotte bénéficiera à hauteur de 10 millions d'euros entre 2014 et 2015, et qui doit permettre au département de lutter contre le fléau du chômage des jeunes." a également souligné le ministre délégué aux affaires européennes.

Formation des cadres mahorais

Thierry Repentin reconnaît que des progrès doivent encore être faits dans ce secteur. Le rapport de M. Lebreton le démontre et fait des propositions concrètes. Les mesures qui en résulteront pourront dans tous les cas s'appuyer sur les financements européens destinés à cet effet, à  savoir ceux qui émanent du Fonds Social Européen(FSE), dont  il encourage également la bonne consommation à Mayotte.
Emmanuel Tusevo, Correspondant AFP.

A LIRE EGALEMENT : 
 
Thierry Repentin, le ministre délégué aux affaires  européennes en visite à Mayotte annonce 340 millions d’euros de financements européens pour Mayotte de 2014 à 2020.

Cette annonce était attendue par les mahorais pour le développement socio-économique de leur territoire.

«  Les mahorais ont raison d’avoir de l’espoir à l’ égard de l’Europe. Je suis venu leur dire que l’Europe ne les décevra pas. Je viens confirmer que l’Europe apportera 340 millions d’euros à ce département sur la période 2014 – 2020, c’est 15 fois plus que ce qu’elle avait perçu sur la période 2008 – 2013 », a déclaré Thierry Repentin.

Le ministre déléguée aux affaires européennes a indiqué également qu’en plus de ces 340 millions d’euros, une autre enveloppe supplémentaire qui n’est pas encore décidée sera allouée pour accompagner la restructuration de la filière pêche.

Priorité aux jeunes

Il a précisé par ailleurs que c’est aux mahorais, leurs élus, la collectivité locale en lien avec le représentant de l’état de porter des dossiers à l’Europe. Il a ajouté que ce n’est pas au ministre des affaires européennes de dire quels sont les bons dossiers pour Mayotte.

«  Moi, je m’assure que les dossiers, les projets de Mayotte puissent être financés. J’estime toutefois  qu’il faut absolument mobiliser en priorité  cet argent voté par l’Europe pour l’emploi des jeunes. Il y a dix millions disponibles aujourd’hui pour des initiatives qui visent les moins de 25 ans qui sont au chômage afin qu'ils puissent réinsérer des circuits de formation, de développement, de l’apprentissage, c’est ça la priorité, l’emploi des jeunes. L’Europe accompagnera les initiatives tant des collectivités locales que des associations qui œuvrent auprès des jeunes ici à Mayotte », a-t-il souligné.

Infrastructures socio - économiques

Thierry Repentin a insisté sur la consommation  de ces fonds européens. Il a expliqué que le pire serait qu’ayant obtenu que Mayotte soit la 9ème région ultrapériphérique de l’Europe avec des fonds conséquents, qu’il n’y ait pas suffisamment de projets pour les utiliser.

«  Moi, je suis prêt à les utiliser sur le développement économique, sur le problème de rejet d’eaux usées,de l’insertion, pour la recherche de développement des petites entreprises, sur l’ aménagement, sur le transport urbain, l’extension du port et de l’aéroport…Cette enveloppe va permettre aussi à Mayotte d’avoir des projets de développement qui vont nourrir par exemple le pacte d’avenir porté par Victorin Lurel décidé par l’ état et les collectivités locales .Cet argent est disponible et je vous le dis, aucune région de France n’aura une augmentation de l’enveloppe à la hauteur de ce qu’aura Mayotte sur la période 2014 – 2020 », a encore déclaré le ministre délégué aux affaires européennes.

"Cellule Europe" à la préfecture et dérogations pour Mayotte.

Le ministre Thierry Repentin a indiqué que Mayotte étant au début de son insertion sur les voies des financements européens sera accompagnée par l’Etat.
Le préfet, représentant de l’Etat à Mayotte se dotera d’une « cellule Europe »spécifique de 16 personnes pour qu’aucun des euros actés au niveau de l’Europe ne vienne à manquer au territoire mahorais.

Thierry Repentin a enfin indiqué que Mayotte étant sur un territoire atypique, l’Etat fait en sorte que les règles européennes prennent en compte les spécificités de ce territoire.

«  La France a fait 27 demandes de dérogations sur des normes qui doivent s’appliquer partout dans l’Europe et maintenant Mayotte en fait partie et parce que c’est un territoire atypique, nous allons avoir des dérogations et des délais qui seront donnés  à Mayotte pour effectivement venir à des standards européens… C’est ça écouter, c’est ça aussi répondre », a conclu le ministre délégué aux affaires européennes.
Emmanuel Tusevo Diasamvu, Correspondant AFP.
 

 
1 392 564 005

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play