mayotte
info locale

MAYOTTE : Grève des enseignants au lycée agricole de Coconi

éducation
Coconi
A l' entrée du lycée agricole de Coconi ©Emmanuel Tusevo


  Le mouvement de grève illimitée déclenché lundi par les enseignants du lycée agricole de Coconi dans le centre de Mayotte se poursuit .
  Une enseignante a indiqué mercredi matin qu'un protocole d'accord était en cours de rédaction sans préjuger d'une signature de fin de conflit.
  

 
Le mouvement de grève illimité  déclenché lundi par les enseignants du lycée agricole de Coconi  dans le  centre de Mayotte se poursuit .
Une enseignante a indiqué mercredi matin qu'un protocole d'accord était en cours de rédaction sans préjuger d'une signature de fin de conflit.


Les grévistes très remontés ont défilé  mardi dans les rues de Mamoudzou , chef - lieu du département , avant de se rendre à la direction de l' agriculture .
Ils réclament  la prise en charge de leur voyage triennal ( congés administratifs, voyage payé par l’ Etat tous les 3 ans y compris pour la famille, conjoint ou conjointe et enfants ) et l’ indexation  des salaires pour les contractuels.
 
 Ras - le - bol du mutisme du ministère de l' agriculture

«  Nous en avons ras – le – bol du mutisme de nos différentes hiérarchies dont le ministère de l’ Agriculture  face à nos multiples demandes  d’ouverture des  négociations . Nous voulons discuter de l’ indexation des contractuels ainsi que la prise en charge des billets d’avion pour les personnels fonctionnaires résidents . Ce droit n’ est pas appliqué aux fonctionnaires enseignants malgré les condamnations successives du tribunal administratif et l’ évolution des statuts  des personnels », a expliqué Dominique Cazajous , représentant du personnel et porte – parole de l’intersyndicale CGTMa - SNETAP. 
Il a précisé que la revendication sur l’ indexation concerne les contractuels étant donné que celle des titulaires est spécifié de fait dans les décrets.
 
Suspension des cours

Les cours ne sont pas assurés depuis lundi et les élèves ont dû rebrousser chemin et rentrer chez eux. 
Les enseignants affichent leur détermination à faire valoir leurs droits sur une pancarte à l' entrée du lycée sur laquelle ils ont inscrits : 
 «  Nous ne sommes pas des canards, sortez – nous de la mare, il y en a marre » .

 Certaines sources indiquent que la direction de l’ alimentation , de l’ agriculture et de la forêt ( DAAF)  n’ a aucune compétence pour traiter ce dossier localement . 
Emmanuel TUSEVO , Grand reporter à France TV Mayotte 1 ère et Correpondant de l' Agence France Presse( AFP)  : emmanuel.tusevo@francetv.fr
 

 
 
Publicité