publicité

MAYOTTE MUNICIPALES 2014 , PHYSIO 976 : Participation en hausse et ballotage pour Mamoudzou, chef - lieu UMP

 A Mayotte, la participation aux élections municipales a fait un bond de presque 10 points,
à rebours de la tendance de l' Hexagone où l' abstention croît et Mamoudzou tenue
par l'UMP est en ballottage défavorable.

Bureau de vote à Pamandzi © Emmanuel Tusevo
© Emmanuel Tusevo Bureau de vote à Pamandzi
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le , mis à jour le
           
 
A Mayotte, la participation aux élections municipales a fait un bond de presque 10 points, à rebours de la tendance de l'Hexagone où l'abstention croît  et  Mamoudzou tenue par l'UMP est en ballotage défavorable.

Dans "l'île aux parfums", qui a accédé au statut de département il y trois ans, le taux de participation définitif est de 67,80% (au dessus de l'Hexagone à 62%) contre 58,79% en 2008.
L'enjeu principal porte sur le sort du chef-lieu, Mamoudzou, qui concentre 57.000 des 212.000 habitants officiellement recensés. Le sénateur-maire sortant UMP, Abdourahamane Soilihi avec 1.387 voix (23,08%) se fait devancer de 14 petites voix par le divers gauche Ben Youssouf Chihabouddine qui crée la surprise avec 23,32%.
Vu l'éparpillement des listes divers gauche ou sans étiquette, les tractations pour des alliances en vue du second tour s'annoncent rudes.

Liste F. N. BLEU MARINE au deuxième tour à M'Tsamboro au nord de Mayotte

Le score de la seule liste Bleu Marine (FN) était aussi attendu avec intérêt: emmenée par une Mahoraise  Foulati Sandi, cette liste s'est qualifiée pour le second tour avec 12,21% des voix dans la commune de Mtsamboro (nord), où arrivent par bateaux de nombreux migrants clandestins en provenance de l'île comorienne d'Anjouan. La pression migratoire des îles voisines crée une tension vive sur l'île où règne un chômage massif.

Dzaoudzi - Labattoir , citadelle MDM 

A Dzaoudzi-Labattoir (plus de 14.000 hab), l'ancien président du conseil général Saïd Omar Oili (Nouvel élan pour Mayotte, DVG) a réussi un coup d'éclat en étant élu au premier tour avec près de 60% des voix. Un score réjouissant pour celui a été un soutien de François Hollande pendant la campagne présidentielle, dans un fief de longue date du Mouvement Départementaliste Mahorais (MDM).
Le recul de l’audience du MDM  est le signe des transformations sociologiques de l'électorat mahorais: beaucoup de jeunes (qui représentent plus de 50% de la population) estiment que la départementalisation étant acquise, il est temps d'en tirer les fruits en terme d'emploi, de formation, de fonds européens plutôt que de ressasser le combat des anciens.

Du concret au lieu des promesses verbales

Au–delà des accords des états majors politiques, ce sont bien les électeurs qui détiennent les clés du deuxième tour: des électeurs impatients d'avoir des solutions au chômage, à l'insalubrité, à l’insuffisance des équipements sportifs et des infrastructures scolaires.
Emmanuel Tusevo Diasamvu, Grand reporter France TV Mayotte 1ère ( emmanuel.tusevo@francetv.fr) et Sophie Lautier , A.F.P.

 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play