publicité

" Il est important de relancer le dialogue social à Mayotte" ( Franck LEBEAU)La DIECCTE

 Franck LEBEAU, Directeur Adjoint de la DIECCTE a souligné lundi 3 novembre 2014
 qu'il est important de relancer le dialogue social à Mayotte .
 Il a fait cette déclaration à l'occasion de la manifestation des employés de la SODIFRAM
 contre le licenciement de 5 employés protégés de leur société 

FRANCK LEBEAU , Directeur Adjoint de la DIECCTE. © PHOTO : EMMANUEL TUSEVO :
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO : FRANCK LEBEAU , Directeur Adjoint de la DIECCTE.
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le , mis à jour le

 Franck LEBEAU, Directeur Adjoint de la DIECCTE a souligné lundi 3 novembre 2014 qu'il est important
de relancer le dialogue social à Mayotte.
 Il a fait cette déclaration sur le site " Mayotte 1ère.fr-Actualités" à l' occasion de la manifestation des employés de la SODIFRAM contre le licenciement de 5 employés protégés de leur société.


 " Ce qui me paraît vraiment important, c'est que nous espérons en particulier mais là c'est à une échéance lointaine, encore assez lointaine, c'est Mayotte 2025, nous avons des pistes de relance du dialogue social
pour Mayotte 2025, il faudrait mener un grand chantier de transposition complète du code du travail
dans lequel les partenaires sociaux ne perdraient plus de temps en vaines querelles.

Il y a des fois des querelles sur le nombre de sièges entre organisations patronales dans les instances.
Il faut réfléchir sur ce qu' on doit mettre en place à Mayotte immédiatement à partir du code du travail
applicable en métropole  et dans les autres DOM. Ca serait un vrai chantier."( FRANCK LEBEAU) .
Une des façades de la DIECCTE à Mamoudzou © PHOTO : EMMANUEL TUSEVO :
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO : Une des façades de la DIECCTE à Mamoudzou
Les employés de la SODIFRAM en pleine prière au cours de leur manifestation devant la DIECTE © PHOTO : EMMANUEL TUSEVO :
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO : Les employés de la SODIFRAM en pleine prière au cours de leur manifestation devant la DIECTE
 Le directeur Adjoint de la DIECCTE, FRANCK LEBEAU, estime que les ateliers en cours pour 
 l 'élaboration  du document stratégique " Mayotte 2O25" constitue une belle opportunité
 pour impulser un nouvel élan au dialogue social .


 " Si on prend la question de la durée du travail...prenons cet exemple , la durée légale du travail applicable
à Mayotte à partir du code du travail est 39 heures par semaine. Ca ne veut pas dire qu' on ne peut pas faire
d'heures supplémentaires, on peut en faire comme dans le code du travail applicable en métropole et dans
les autres DOM . 
Le jour où on doit avoir l' identité entre les deux codes du travail, il faut immédiatement, peut être pas passer
aux 35 heures pour la pérennité des entreprises pour également les contrats de travail des salariés...
Mais si on fait un grand chantier de dialogue social  pour bâtir un calendrier avec des dates précises , on va donner des signaux précis comme pour les cotisations sociales .", a expliqué Franck LEBEAU.

 Franck LEBEAU a indiqué qu' il y a un échéancier qui va jusqu' à fin 2035 pour arriver à l' identité
 entre Mayotte et la métropole. Cela lui paraît clair puisque les salariés et les entreprises peuvent s'y reporter.

Employés de la SODIFRAM devant la DIECCTE © PHOTO : EMMANUEL TUSEVO :
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO : Employés de la SODIFRAM devant la DIECCTE



 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play