publicité

Projet d' aménagement de la zone du marché couvert de Mamoudzou - Mayotte

Le conseil général vient de rétrocéder gracieusement la gestion du marché couvert de Mamoudzou à la mairie de Mamoudzou.
La nouvelle municipale de la mairie commence à dévoiler ses ambitions pour l' aménagement de cette zone d'activités.

PAPINOT ZAIDANI , YOUSSOUF AHMED MATOIR ET EMMANUEL TUSEVO

LES USAGERS ESPERENT QU ' AVEC CE PROJET D' AMENAGEMENT , CET ENVIRONNEMENT DU MARCHE NE SERA PLUS QU' UN SOUVENIR © PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU LES USAGERS ESPERENT QU ' AVEC CE PROJET D' AMENAGEMENT , CET ENVIRONNEMENT DU MARCHE NE SERA PLUS QU' UN SOUVENIR
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le

Faire du fonds de mer au quai des barges et de la zone d’activités du marché couvert de Mamoudzou une véritable vitrine à l’ entrée du chef – lieu de Mayotte , c’est l’ ambition dévoilée ce mardi par la nouvelle équipe municipale.
Le conseil général vient , en effet , de rétrocéder gracieusement à la mairie la gestion de cette zone à la demande du premier magistrat de la capitale, Mohamed Majani.

L’adjoint au maire chargé de l’aménagement , Mohamed Moindjié a confié à Papinot Zaidani et à Ahmed Youssouf Matoir de Mayotte 1ère Télévision les ambitions de la municipalité.

« Le projet va plus loin … ce n'est pas seulement le site où il y a le marché qui est concerné mais c'est un projet global qui va de l'amphidrome jusqu' à la pointe Mahabou.
C'est un grand projet du fonds de mer parce qu'il faut redynamiser le secteur. Il faut donner de la vie à ce secteur, il faut que la vitrine de Mayotte au quai de Mamoudzou soit une vraie vitrine. Donc nous voulons vraiment changer l' image de la ville en y intégrant beaucoup plus d' activités économiques et autres », a- t-il déclaré.
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
LES USAGERS ESPERENT QU' AVEC CE PROJET, CET ENVIRONNEMENT INSALUBRE AU MARCHE NE SERA QU ' UN SOUVENIR ( VOIR PHOTOS )

Les autorités municipales se disent confiants dans la réalisation de ces projets grâce notamment aux statuts de département et de RUP qui rendent Mayotte éligible aux fonds européens.
 
« Le secteur est mort pratiquement, donc il faut lui donner de la vie économique mais aussi culturelle. Je crois qu'il y a de quoi faire quand on voit les bateaux de plaisance et autres sur le quai, quand on connait les projets hôteliers qui sont prévus sur ce site, quand on voit la restauration et les bars, je crois qu'il y a de quoi faire…
Nous devons dégager  un projet global et il y aura un bureau d'études qui sera choisi  pour nous accompagner, même si t ce projet là n'est pas encore tracé, il sera concrétisé. », a ajouté Mohamed Moindjié.

Les usagers interrogés par Papinot Zaidani et Youssouf Ahmed Matoir estiment qu’il est impératif que l’ entrée de la capitale du 101 è département français dans l’ océan indien fasse peau neuve.
 
« Il faudrait avoir plus d'infrastructures, genre un fonds de mer, que ça soit accessible à tout le monde,  pour les familles, pour les jeunes, qu' il y ait de l' animation, que ce soit un endroit où tout le monde peut se retrouver en famille à tout moment que ça soit de jour et de nuit et le plus important c'est que ça soit sécurisé », a souhaité une jeune femme.
 
« Il manque de l' ombre quand on a fait le shopping et qu’ on est fatigué, pour se reposer, il manque de l' ombre…
Il faut un espace, par exemple, pour venir avec la famille, insiste une étudiante, avant d’ ajouter et d’insister qu’il faut des espaces détente avec des bancs installés à l’ abri de la circulation. »
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU

Les uns et les autres espèrent que la zone du marché couvert de Mamoudzou livrée à l’ insalubrité totale et de plus en plus victime de la désaffection de la population et des commerçants offrira un nouveau visage au regard des visiteurs surtout que le comité départemental de tourisme (CDTM) y est implanté.

Beaucoup souhaitent également que les aménageurs prennent en compte les problématiques liées à l’ environnement , la santé, les risques afin de limiter les impacts environnements.
Ils insistent aussi sur l’aménagement des espaces partagés piétons – cyclistes qui font défaut à Mayotte.
EMMANUEL TUSEVO, Grand reporter France Télévisions «  Mayotte 1ère.fr – Actualités », Correspondant de l’ AFP.
 


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play