publicité

Kaweni sous tension : barrage de route pour protester contre l' interpellation d'un jeune

 Des jeunes de Kaweni ont barré la route menant à la zone industrielle, mercredi, pour protester contre
 l' interpellation de l' un d'entre eux par la police.
 Ils ont paralysé la circulation avec des poubelles incendiées et placées en travers de la route. 

EMMANUEL TUSEVO avec LAINI SAID HACHIM

© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le
Des jeunes de Kaweni au nord de Mamoudzou ont paralysé la circulation sur la route nationale pendant deux heures, mercredi, pour protester contre l' arrestation de l' un d'entre eux par les forces de l' ordre.
La police a indiqué que le jeune interpellé était recherché pour un délit routier.

Les jeunes de ce quartier sensible n' ont pas tarder à réagir. Ils ont placé des poubelles en travers de la route nationale avant de les incendier, ce qui a nécessité l'intervention de la police pour prévenir toute dégradation de la situation.

© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO

Un témoin qui a affirmé avoir assisté à l' interpellation s'est insurgé contre les méthodes musclées de la police, selon lui.

" On sait que c'est quelqu' un qu'on cherchait depuis longtemps mais ce n' est pas une raison de l' appréhender comme un chien ou une vache. Ce n' est pas normal. On l' a tabassé, on l' a frappé, les policiers l' ont mis dans la voiture et du coup, les jeunes ont manifesté en barrant la route... ils ne veulent pas casser les magasins, ni les voitures,ils velent juste parler à la brigade anti- gang, la BAC." , a-t-il affirmé.

© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO

Les embouteillages provoqués par le barrage de cette route, qui donne accès à la zone d' activités industrielles de Kaweni et plus loin au port de Longoni au nord de l' île, a suscité des vives réactions de la part des usagers lassés de ces incidents à répétition dans cette localité.

" Il faudrait que les pouvoirs publics commencent à réfléchir sur la façon de diversifier les emplacements des sites commerciaux et industriels névralgiques du département. Chaque fois qu' il y a une grève ou une manifestation, ce sont les entreprises implantées à Kaweni et aux alentours qui en pâtissent le plus. ",
a déclaré à  Mayotte 1ère Radio-Télé-Internet ", un homme bloqué avec sa moto."

" Ces jeunes doivent savoir que lorsqu' on commet une infration, un délit ou un crime, on doit être traduit devant la justice et les tribunaux qui prendront des sanctions adéquates.... Si à chaque fois qu'une personne recherchée doit être défendue par la vindicte populaire, c'est l' anarchie qui l' emportera." , a-t-il encore ajouté.


© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO

Réaction plus vive d'un ancien élu qui estime pour sa part que " trop, c'est trop... et qu' il faut qu' à Mayotte, on  puisse avoir une sérénité, que chacun puisse vivre, circuler librement et que si on n' est pas content par rapport à cette interprétation de l' interpellation par la police, il faut s ' en référer à la justice qui tranchera... mais qu'il n' est pas question de barrer les routes. Ca ne résout pas le problème et le fait de brûler les poubelles ne calme pas la situation. "

" Je souhaite franchement que les élus s'impliquent dans la résolution de ces problèmes, qu' ils essayent de contrôler ces jeunes parce qu' il en va de l' avenir et la sécurité de Mayotte. Il n 'est pas souhaitable que de tels actes se propagent dans toute l' île parce que si on ne fait rien aujourd'hui, ça risque de s' embraser demain."
a-t-il ajouté.

Le jeune interpellé était entendu durant la journée au commissariat de Mamoudzou dans le cadre d'une procédure judiciaire.










Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play