publicité

Baco Ali en garde à vue ( actualisé)

Sale temps pour les personnalités mahoraises en ce moment.Le chanteur Baco Ali, impliqué dans une violente bagarre mercredi soir à Nyambadao a été placé en garde à vue ce jeudi après midi à la gendarmerie de Mzouazia.

  • Kala ABDIL-HADI/ Andry RAKOTONDRAVOLA
  • Publié le , mis à jour le
Jeudi 17 décembre 

Souvent quand les choses dégénèrent, c'est qu’il y a eu défaut de communication. Et c’est peut-être, ce qui s’est passé mercredi soir à Nyambadao.
Tout a commencé par un boulanger, qui a voulu porter secours à une personne qui se faisait agresser. Suite à cela, l’agresseur, s'en est pris au boulanger, selon les dires des gens, et l’aurait blessé. Il se trouve que ce boulanger est le frère du chanteur Baco Ali. La famille a donc été prévenue de ce qui s’est passé. Et Baco Ali et toute sa fratrie, sont arrivés, pour aller retrouver l’agresseur, mais ce dernier s'était caché.
Suite aux incidents, alertés, les gendarmes de Mzouazia, se rendent sur place. "Voyant, une foule qui s’apprêtait à aller lyncher une personne. Ils ont protégé cette dernière" a déclaré le Chef d'escadron Pierre Bichon, chef d'Etat major de la gendarmerie de Mayotte.
Mais c’est là que les choses ont pris une autre ampleur, puisque la foule, selon la gendarmerie, a voulu également s’en prendre aux gendarmes. Les militaires ont donc fait appel à des renforts, qui sont arrivés, et fait face à une foule très en colère. C’est ainsi que des jets de galets ont répondu aux gaz lacrymogène. Et ce jeudi, dans l’après-midi, le chanteur Baco Ali a donc été arrêté et placé en garde-à-vue. Seule arrestation pour l’heure, liée à cette affaire.
Le procureur Joël Garrigue dit ne pas comprendre, "comment Nyambadao, petit village tranquille a pu être le théâtre d’une telle violence.Et si les gendarmes et la foule avaient pu se parler, les choses se seraient sans doute déroulées différemment".

vendredi 18 décembre 
 
 « Il parle beaucoup », selon le procureur Garrigue, le chanteur n’est pas avare en parole, durant sa garde à vue. Cependant, on ne saura pas ce qu’il a dit. Toutefois, il est reproché au chanteur Baco Ali d’avoir voulu s’en prendre, à la personne protégée, par les gendarmes lors des affrontements et aussi « d’avoir proféré des menaces aux militaires ».
Le procureur Joël Garrigue, confie que pour l’heure, « il s’agit aussi de déterminer si l’attroupement, qu’il y a eu au moment des faits, était du au fait qu’il y avait Baco Ali et des gendarmes en face, ou, si ces personnes étaient regroupées derrière le chanteur, pour s’en prendre à l’agresseur présumé de son frère ».
Mais alors pourquoi est-ce que le chanteur, a été le seul interpellé dans cette affaire ?
Tout simplement, parce qu’il aurait été, « le plus agressif » selon le procureur, mais aussi « parce qu’il a été identifié ». Cela est sans doute du à sa popularité.
Pour l’heure, Baco Ali est toujours en garde à vue, à Mzouazia, et non Sada, confirme le procureur. Sa garde à vue est prolongée jusqu’à samedi, à l'issue de laquelle il sera présenté au procureur qui lui notifiera son placement sous contrôle judiciaire. Il devrait être convoqué devant le tribunal correctionnel l'an prochain, notamment pour menace envers les forces de l’ordre.
Selon le procureur, « que les fans se rassurent, le chanteur devrait être sorti d’ici le début de ses tournées, pour les fêtes de fin d’année ».

samedi 19 décembre

Baco Ali, le chanteur du mgodro est sorti de 48 heures de garde à vue ce samedi; Il a été présenté devant le procureur de la République, Joël Garrigue. Il est conseillé par l’avocat de permanence, maître Journiac. Le procureur lui a signifié les délits qui lui sont reprochés, avant qu’il ne retrouve sa liberté. Il sera convoqué devant le tribunal correctionnel le 30 décembre prochain. "Il lui est reproché d’avoir menacé ou intimidé les gendarmes pour les contraindre à s’abstenir d’effectuer un acte relevant de leur fonction". En gros, il leur a demandé de lui remettre le jeune qu’ils protégeaient, un jeune qui aurait agressé et blessé son frère.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play