Acheminer l’aide médicale à Mohéli par tous les moyens

coronavirus
Envoi colis sanitaires Comores

La diaspora mohélienne continue à envoyer l’aide médicale à partir de Mayotte. La décision prise par le préfet de suspendre les échanges les inquiète.

La mobilisation des Mohéliens qui résident à Mayotte ne faiblit pas. Des dizaines de cartons de matériels sanitaires ; masques et gel hydroalcoolique ont été envoyés par bateau. Les envois qui sont faits pour les hôpitaux et les dispensaires, mais il y a aussi des colis qui sont expédiés directement dans les régions et les villages éloignés.

Un « transitaire » les réceptionne à Anjouan avant de les acheminer vers la plus petite île de l'archipel des Comores. Là aussi,  les bénévoles ont fait appel aux bonnes volontés pour pouvoir payer la douane à Mayotte. La fin de la semaine dernière la décision d’interrompre les échanges entre le département français et les îles de la région a fait naître une grande inquiétude auprès des volontaires à l’aide médicale pour Mohéli.   

Les échanges entre Dzaoudzi et Anjouan sont suspendus.  Un cas de variant du coronavirus a été détecté à Mayotte. Le préfet de Mayotte a décidé de suspendre les liaisons maritimes et aériennes internationales à compter du dimanche 17 janvier pour une durée de 15 jours.

Colis Maria Galanta
De nombreux colis sont envoyés par bateau ce weekend à partir de Dzaoudzi

Les déplacements entre Mayotte, la Métropole et La Réunion ne sont autorisés que pour "motifs impérieux" et la surveillances maritimes devrait être renforcée comme ce fut le cas durant la première vague.

Un homme avoue que devant cette situation qu’il comprend, il va falloir trouver un autre moyen d’acheminer les colis sanitaires à Anjouan ; ça sera en kwassa s’il le faut !

Gardes côtes Baie de Dzaoudzi

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live