mayotte
info locale

L'actualité régionale 13 Décembre

vos rendez-vous
MORONI
©Trip Advisor

COMORES

Une mortalité infantile importante chez les prématurés à la maternité du premier hôpital du pays : El Maarouf à Moroni


Sur six mois, de janvier à juin 2019, sur 440 naissances au service de néo-natologie de El Maarouf, 57 bébés sont morts selon les chiffres publiés hier dans le journal Al-Watwan. Soit un taux de mortalité de 13% chez les prématurés, c’est beaucoup. Parmi ceux qui sont déjà nés, 30% ne survivent pas. Les causes de cette mortalité importante sont des infections, l’asphyxie et aussi de mauvaises habitudes comme certaines tisanes que l’on donne aux femmes enceintes  selon Zaïnata Aboubakar,  responsable nationale de la santé de la reproduction maternelle. Elle met aussi en cause des maladies fréquentes comme le diabète et l’hypertension chez la femme enceinte, ainsi qu’une mauvaise alimentation pauvre en légumes verts.




TANZANIE

A l’occasion de la fête de l’indépendance, le président Magufuli a gracié un grand nombre de prisonniers. Mais il y en a un qui ne veut absolument pas sortir de prison


5 533 prisonniers libérés dans tout le pays. C’est énorme, quasiment un tiers de la population carcérale de la Tanzanie. Jamais autant de condamnés n’avaient été graciés dans le pays, mais il y en a un, dans la prison de Mbeya, qui refuse obstinément de sortir. Il s’appelle Abraham Merad, il purge une lourde peine de 30 ans pour viol, il en a déjà fait 19. Les gardiens ont tenté de le faire sortir de force, mais dans la cour de la prison il s’est lui-même blessé au visage avec une pierre afin qu’on l’emmène à l’infirmerie, histoire de gagner du temps. Il plaide depuis pour qu’on le laisse purger sa peine. Il affirme n’avoir rien à faire en liberté. L’administration pénitentiaire et la justice sont un peu perplexes, ne sachant quelle décision prendre.




MOZAMBIQUE

La frontière est prise d’assaut pendant les vacances de fin d’année  entre le Mozambique et l’Afrique du Sud. Les guichets tournent à plein régime


A Partir d’aujourd’hui 13 décembre jusqu’au 13 janvier le poste frontière de Ressano  Garcia sera ouvert 24h/24 pour faciliter le passage de centaines de milliers de voyageurs. Il y a d’abord les très nombreux mozambicains qui travaillent en Afrique du Sud, beaucoup de mineurs et d’employés agricoles. Auxquels il faut ajouter les touristes sud-africains qui viennent en masse passer Noël et le jour de l’an sur les plages du Mozambique. Maputo est à moins de cinq heures de route de Johannesburg sans compter le passage à cette frontière qui peut parfois prendre énormément de temps. Le personnel des douanes et de la police a été renforcé pour un peu plus de fluidité. Un bon demi-million de personnes devrait transiter par-là ces jours-ci.



MAURICE

On ne s’improvisera  plus guide touristique à l’île Maurice. Une formation est désormais exigible pour exercer ce métier


Jusqu’à présent cela se passait à la bonne franquette. On abordait les touristes au grand Bazar, au Jardin de Pamplemousses, ou devant les hôtels de Grand-Baie, et c’était parti pour un tour avec parfois des explications approximatives ou carrément farfelues. La « Tourism Authority » qui est l’organisme gérant l’activité à Maurice procèdera désormais à des contrôles pour bien s’assurer que les guides ont suivi une formation obligatoire dispensée par le « Mahatma Gandhi Institute ». Le programme est financé à 50% par l’Union Européenne. De lourdes amendes sont – dit-on – prévues pour les « guides marrons ».