publicité

L'actualité régionale 2 Avril

  • Par Bruno Minas
  • Publié le , mis à jour le
COMORES

La cour suprême doit proclamer les résultats aujourd’hui



L’annonce devrait avoir lieu vers midi. Deux recours en annulation ont été déposés, qui seront rejetés. La cour, acquise au pouvoir présidentiel depuis la suppression de la cour constitutionnelle devrait entériner le résultat de la CENI, à savoir la victoire d’Azali Assoumani au 1er tour.
Avant son arrestation le candidat Campagnard avait appelé à la désobéissance civile dès le résultat proclamé





Un autre opposant, ancien candidat, a été convoqué par la justice

Il s’agit de Mouigni Baraka, ancien gouverneur de Ngazidja. Il a pris la tête du Conseil National de Transition depuis l’arrestation du Colonel Campagnard. Mouigni Baraka était convoqué hier au parquet, mais des barrages de la population sur les routes ont été mis en place pour l’empêcher de rejoindre le palais de justice… et surtout pour le protéger.



Un bras de fer est engagé entre la presse et le pouvoir

Hier le ministre de l’intérieur a fait interdire la publication de trois journaux indépendants qui faisaient la une sur l’arrestation et le traitement brutal subi par Toufé Maecha, journaliste de Massiwa. Déshabillé, mis à genoux dans une caserne de gendarmerie.
Le ministre de l’intérieur, Mohamed Daoudou, a convoqué les patrons de journaux pour leur dire qu’il assumait la censure des publications qui, selon lui, troublent l’ordre public.
Les journalistes des trois journaux en question : la Gazette, Al Fadjr et Massiwa ont décidé eux de boycotter la communication gouvernementale.


La France a réagi officiellement à propos du scrutin comorien

Le porte parole du quai d’Orsay a livré hier  une réaction déplorant les violences, et prenant note du fait que les observations « n’ont pas permis de se prononcer de façon objective sur la transparence et la crédibilité du scrutin ».
« La France salue la disponibilité de l’Union Africaine à jouer un rôle pour aider les parties comoriennes à trouver une solution à la situation »




MADAGASCAR

La ville de Tamatave est quasiment en état de siège


La gendarmerie mène une vaste opération anti-banditisme. Elle doit durer toute la semaine. Les principaux carrefours sont mis sous surveillance. La nuit, des patrouilles sont mobilisées dans les quartiers sensibles. La gendarmerie met en place et entraine des membres de comités de quartier. Les commerçants et les entrepreneurs sont sollicités pour prêter main forte à cette initiative. L’objectif est de faire baisser très rapidement la criminalité.


Pendant ce temps, le président Malgache est au Sénégal

Andry Rajoelina est l’un des invités d’honneur ce mardi à l’investiture du président sénégalais Macky Sall fraîchement réélu. Le developpement du Sénégal est une source d’inspiration pour le malgache Andry Rajoelina. Il s’était d’ailleurs rendu dans ce pays pendant sa campagne électorale.





MAURICE

Des voleurs de bateaux ont été interceptés entre Maurice et la Réunion


L’alerte a été donnée par un cargo norvégien. La présence d’un speed boat à une centaine de kilomètres de Port-Louis n’a pas semblé très normale au capitaine du navire marchand. Il a appelé le Cross Réunion craignant qu’il s’agisse de pirates. La Réunion a appelé les autorités mauriciennes, lesquelles ont fait ramener le bateau à Port Louis. Les deux occupants de la vedette rapide ont expliqué qu’ils s’étaient perdus suite à une panne de GPS.
Cependant les gardes côtes mauriciens ont découvert que ce speed-boat avait été déclaré volé il y a quelques jours. A bord il y avait 32 jerricans pleins d’essence. Les deux marins, des jeunes de 22 ans et 24 ans, ont été arrêtés. La police soupçonne un trafic de drogue entre la Réunion et Maurice.



 
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play