mayotte
info locale

L'actualité régionale 20 février

vos rendez-vous
Océan indien

MAYOTTE - MADAGASCAR

Le conseil départemental de Mayotte inaugure aujourd’hui sa première représentation à l’étranger, à Madagascar. Le ruban sera coupé par le ministre français des affaires étrangères



L’ambassade de France à Antananarivo est en effervescence. Le ministre Jean-Yves le Drian y sera cet après-midi dans le cadre d’une tournée dans l’océan indien. Le ministre procèdera à  l’inauguration officielle du bureau de représentation de Mayotte. C’est le premier du genre, tenu par une seule personne : Anli Bedja, un homme de média très connu des auditeurs et téléspectateurs de Mayotte la 1ère où il a exercé plusieurs années. Sa mission est désormais de nouer des partenariats dans tous les domaines avec les malgaches. On pense par exemple à l’agriculture, alors que Mayotte manque cruellement d’espace et de productions maraichères ; des centaines de milliers d’hectares sont disponibles dans la Grande-Ile. Mais ces activités se heurtent à des normes qu’il faudra peut-être renégocier. La coopération décentralisée des outremers est dans l’air du temps. La Réunion dispose d’une représentation dans le vieux quartier de la ville haute à Antananarivo. Le bureau de Mayotte est hébergé au sein de l’ambassade de France. Le conseil départemental de Mayotte compte en ouvrir d’autres dans la région, notamment au Mozambique et en Tanzanie.




MAURICE MADAGASCAR

Le chef de la diplomatie française entame une tournée dans l’Océan Indien. Il est attendu à l’île Maurice ce matin et  à Madagascar cet-après-midi


Jean-Yves le Drian atterrira à Plaisance à 9h00 ce matin, accueilli par son homologue mauricien Nando Bodha. Il va signer un accord entre la France et la Commission de l’Océan Indien sur la protection de l’écosystème marin. Il va ensuite s’intéresser à la coopération universitaire, et à l’économie bleue. Dès après un déjeuner à l’aéroport, il redécollera vers Antananarivo. Les malgaches l’attendent au tournant, le passage d’Emmanuel Macron sur l’atoll des Glorieuses en octobre dernier leur est resté en travers de la gorge, tout autant que l’annonce  toute récente d’une réserve de biodiversité, alors que Madagascar estime être souveraine aux Glorieuses et dans les autres îles éparses. La tournée du ministre se poursuivra au  Mozambique vendredi et samedi



TANZANIE

Depuis un mois, des millions de Tanzaniens sont privés de téléphone portable à cause d’un immense bug


Le 21 janvier dernier, les détenteurs de cartes sim qui n’ont pas enregistré leur numéro de carte d’identité biométrique ont vu leur accès au réseau coupé. C’est une décision administrative de l’année dernière. Pour des raisons de sécurité nationale, l’administration voulait que chaque détenteur de téléphone portable soit dûment identifié. Une date limite a été fixée au 21 janvier. Or les tanzaniens n’ont pas tous réussi à obtenir leur pièce d’identité biométrique. Pour corser l’affaire ; ce numéro d’identité ne peut être obtenu que via internet. Or les usagers ne peuvent pas se connecter, car leur accès internet a été bloqué. Cela a entrainé des files d’attente et des crises de nerfs devant les cybercafés. Et le cauchemar n’est pas terminé car on apprend qu’un bug touche maintenant le système d’identité biométrique. Près de 10 millions d’abonnés sont ainsi privés de téléphone.





SEYCHELLES

Un changement de législation aux Seychelles : les étrangers ont désormais le droit de posséder des bateaux de plaisance, à condition que ce soient de grands yachts


Les Seychelles protègent leur économie touristique, activité numéro un du pays. Jusqu’à présent seuls des Seychellois avaient le droit d’investir dans la location de yachts. Tout au moins, les nationaux devaient détenir 51% des parts. La règle vient de changer ; les étrangers auront le droit de posséder pleinement des bateaux, mais à deux conditions :   l’embarcation doit faire plus de 24 mètres, et doit coûter au minimum 1 850 000 euros. Le secteur ne s’ouvre que pour les gros budgets.
Ce changement de législation est porté par la secrétaire principale du ministère du tourisme dénommée Anne Lafortune.