L'actualité régionale 25 septembre

revue de presse
Mayotte/Comores
COMORES
Le président Comorien est à l’assemblée générale des Nations Unies


Le président Azali Assoumani est arrivé à New-York. Il aura le droit à la parole comme chaque année ; mais il n’aura pas le droit de vote car les Comores figurent parmi les quatre pays qui n’ont pas payé leur cotisation pour la troisième année consécutive (Comores, Sao Tomé Principe, Guinée Bissau et Somalie). La sanction a été publiée sur le site des Nations Unies. Ce défaut de paiement n’empêche pas les Comores de se faire représenter par une délégation d’une vingtaine de personnes venues accompagner leur président depuis Moroni.  Le président Azali s’exprimera jeudi ; il aura droit à 15 minutes à la tribune.



On attend de savoir ce qu’il dira cette année sur la question de Mayotte

Tous les ans, Azali Assoumani répète à peu près les mêmes formules sur Mayotte. On verra cette année si le discours évolue à la faveur de la crise qui a traversé les relations franco-comoriennes sur les reconduites à la frontière.
Par ailleurs, la « question de l’île comorienne de Mayotte » est inscrite au point 42 de l’ordre du jour de l’Assemblée Générale. Cela ne signifie pas qu’elle sera débattue puisque l’ordre du jour est soumis au vote. Chaque année, la France et ses alliés obtiennent un report du débat et du vote d’une éventuelle résolution.



TANZANIE
Le président tanzanien prend toute une série de sanctions après le naufrage du ferry sur le lac Victoria


Le bilan de ce naufrage s’élève à 224 morts. En attendant de connaître les raisons exactes du chavirage de ce bateau vétuste et surchargé, le président Magufuli vire des responsables à tour de bras. Le président de l’autorité des transports maritimes a été mis à la porte ainsi que tous les membres du conseil d’administration de la société publique qui gérait ce navire. Des poursuites en justice et des punitions exemplaires ont été annoncées contre les responsables de la catastrophe.


MOZAMBIQUE
La presse  mozambicaine relate une nouvelle attaque terroriste au nord du pays


Pequiué, un village de la province de Cabo Delgado a été incendié par un groupe armé, dans la nuit de jeudi à vendredi dernier. 10 personnes ont été tuées, 14 blessées, et une cinquantaine de maisons brûlées. Photos à l’appui, le journal « Opais » raconte le cauchemar qu’ont vécu les villageois. Les terroristes du groupe appelé « Chabab » ont fait une razzia pendant une heure. Ne laissant que des cendres et des cadavres derrière eux. Un militaire a expliqué aux journalistes que les habitants de la province sont paralysés par la peur, d’autant que certains membres de leurs familles ont été enrôlés dans ces groupes armés.



OCEAN - INDIEN
Bonne nouvelle : le navigateur indien en perdition a été secouru

C’est en plein milieu de l’Océan Indien à 3 700 kilomètres de l’Australie qu’un navire patrouilleur français basé à la Réunion, l’Osiris est parvenu à récupérer le navigateur solitaire. Il participait à une course autour du monde quand son voilier a chaviré et cassé son mât. Le marin s’est retrouvé à l’intérieur de sa cabine dans son bateau retourné, blessé au dos. Il est maintenant hors de danger.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live