publicité

L'actualité régionale à travers la presse 31 mai

© brgm
© brgm
  • Par Bruno Minas
  • Publié le
COMORES - MAYOTTE
La diplomatie française envisage d’autres mesures de rétorsion contre les Comores


Il s’agit de contraindre le gouvernement comorien à accepter les reconduites à la frontière depuis Mayotte. Il est désormais évident que l’annulation des visas pour la France depuis le 8 mai dernier n’a aucun effet. Il s’agirait maintenant de sanctions financières comme geler les avoirs des dirigeants comoriens dans des banques françaises et bloquer les transferts d’argent. Il faut savoir que la Banque la plus importante, la BIC, est détenue à 33% par la BNP française. Ces mesures pourraient monter en grade beaucoup plus loin en bloquant les transferts dans l’autre sens via « Moneygram, Ria, Western Union », ce qui aurait des conséquences graves. Le site « Comores Infos » a évoqué cette possibilité affirmant que les parlementaires mahorais seraient déjà informés de cette éventualité. Pour le moment ce dispositif est à l’étude au quai d’Orsay, mais on préfère encore éviter,  si possible, de le mettre en œuvre.


MADAGASCAR
On reparle de l’affaire Hocine Arfa, ce français qui s’était évadé de prison.


Cela s’était passé à la veille du jour de l’an, l’année dernière. Un français débarquait en Kwassa à Mayotte après avoir quitté clandestinement la grande-île. Hocine Arfa, français d’origine tunisienne,  se présentait comme un ancien instructeur de la garde présidentielle, tombé en disgrâce et condamné à de la prison à Madagascar pour une sombre affaire de détournements de fonds et d’usurpation d’identité. Il s’était évadé et enfui vers Paris vers Mayotte. Hier un tribunal malgache l’a condamné une nouvelle fois pour cette évasion à 2 ans de prison, une condamnation par contumace.



MADAGASCAR
Le suspense continue à Madagascar à propos de la nomination d’un nouveau premier ministre.


La situation devient de plus en plus embrouillée. Dernière initiative en date, les députés d’opposition demandent à la Haute Cour Constitutionnelle de destituer les députés qui ont changé de camp au profit du pouvoir. C’est une manière de faire basculer la majorité avant de désigner un nouveau premier ministre. Théoriquement il devrait être nommé aujourd’hui.  Beaucoup se demandent si des élections vont vraiment pouvoir se tenir avant septembre comme prévu.


MOZAMBIQUE
Après l’attaque terroriste de dimanche dans un village mozambicain, le gouvernement réagit


Il s’agit d’un groupe terroriste islamiste « Chabab » qui opère depuis quatre ans dans le nord du Mozambique. Dimanche dernier, des assaillants ont décapité dix personnes dans un village. Le gouvernement a réagi hier parlant d’un drame qui ne resterait pas impuni, et demandant à la jeunesse de ne pas se laisser embrigader par les extrémistes. Jusqu’à présent le gouvernement essayait de cacher cette guérilla islamiste, mais la révélation par la presse l’a obligé à sortir de son silence.



SEYCHELLES
La France renouvelle sa coopération militaire avec les Seychelles


Le général Vidaud, commandant des forces de la zone sud de l’Océan-Indien, basé à la Réunion, a été reçu par le président seychellois Danny Faure. Au cours de cette rencontre rapportée par « Seychelles News Agency », il a été question de lutte contre le trafic de drogue. Les Seychelles sont sur la route des trafiquants qui transportent la drogue de l’Asie vers l’Afrique. La lutte contre la pêche illégale fait aussi partie des missions que les deux pays peuvent partager.


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play