publicité

L'actualité régionale à travers la presse 4 juin

© brgm
© brgm
  • Par Bruno Minas
  • Publié le
COMORES
Le calme est revenu à Moroni, après une journée de vendredi très agitée.


Vendredi la police a dispersé à coups de gaz lacrymogènes une manifestation dans le quartier central de Badjanani, face à la grande mosquée. Les manifestants criaient « Azali dégage ! » Les policiers ont interpellé Ahmed El Barwane, le secrétaire général de « Juwa », le parti de l’ex-président Sambi qui est toujours en résidence surveillée. D’autres manifestations ont eu lieu dans 5 localités de la Grande Comore, ainsi qu’à Mutsamudu, la capitale d’Anjouan où les manifestants réclamaient la liberté pour Sambi.
Hier c’était calme. Le parti « Orange » du ministre de l’intérieur Mohamed Daoudou, l’homme fort du moment, a tenu un meeting au cours duquel il a demandé une place plus importante pour son mouvement dans l’exécutif, aux côtés de la CRC, le parti d’Azali.
Les partisans de Sambi appellent à de nouvelles manifestations mardi 5 juin


MADAGASCAR
Le président refuse de nommer un premier ministre d’opposition.


Plusieurs candidats ont été proposés par le « MAPAR », le parti de l’ancien président Andry Rajoelina mais le président Hery Rajaonarinamampianina les a tous rejetés.  En fait, ce qui lui est demandé par la Haute Cour Constitutionnelle, c’est de nommer un premier ministre « de consensus ». C’est donc l’oiseau rare qu’il doit trouver : Une personnalité suffisamment neutre pour être acceptée par tous. En attendant l’opposition continue sa pression et sa manifestation permanente sur la grande place du 13 mai d’Antananarivo. Par ailleurs une menace non voilée de putsch militaire plane toujours depuis que des hauts gradés de l’armée ont fait savoir vendredi qu’ils n’attendraient pas encore longtemps que les politiciens se mettent d’accord.


MOZAMBIQUE
Les forces de sécurités annoncent avoir abattu 9 terroristes


Il s’agit, selon le journal « O Pais » de combattants du groupe islamiste « Chabab » qui sème la terreur dans la province de Cabo Delgado. Les forces de sécurité disent que sont ces hommes qui avaient attaqué un village et décapité 10 personnes il y a 10 jours. Des armes de type « Kalachnikov » ont été saisies.




LA REUNION
Une bataille sur les prix du carburant est engagée à la Réunion.


Le conflit met aux prises deux sociétés d’importation. La SRPP (Société Réunionnaise des Produits Pétroliers) voit son monopole historique menacé par la Coopérative d'intérêt régional et des produits pétroliers. Cette coopérative tente, depuis six ans, d’importer du carburant moins cher à La Réunion, en provenance de Singapour, après avoir passé un contrat d'approvisionnement en essence avec un groupe pétrolier russe, afin de distribuer bien moins cher du gasoil et du fioul ordinaire domestique d'aussi bonne qualité que celui distribué actuellement par la SRPP. Mais cette dernière lui refuse l’accès aux installations de stockage du port. Une procédure judiciaire a été entamée, elle n’a toujours pas abouti.


MAURICE
Les opposants à la construction d’un nouvel hôtel de plage mobilisent de plus en plus.


Il s’agit de la plage publique de Pomponette dans le sud de l’île. L’une des rares plages encore accessible au public, alors que l’accès au  littoral mauricien a été presque entièrement verrouillé par les hôtels de tourisme. Les défenseurs de la plage publique annoncent une campagne massive contre le groupe hôtelier international Marriot, jusqu’à ce qu’il abandonne ce projet. De son côté, le premier ministre Pravind Jugnauth dit qu’il ne peut rien faire, les accords ayant déjà été conclus depuis longtemps.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play