Bandraboua : Un mort et un blessé dans une agression à l'arme blanche

meurtre bandraboua
Bandraboua
©Mayotte la 1ere
Les trainées de sang sont encore visibles sur plusieurs mètres au lendemain du meurtre, qui a eu lieu à Bandraboua.

Les traces témoignent de l’horreur survenue vendredi 22 octobre dans ce village du nord de Mayotte ; et elles montrent surtout le parcours de Soufou M’baidi, la victime qui tentait d’échapper à ses agresseurs. Vers 13h, l’homme âgée d’une quarantaine d’années est sur son chantier avec un proche, il y réceptionne sa commande de gravillons. Une fois le camion parti, 8 individus selon des témoignages, leur seraient alors tombés dessus.

Pour l’heure, les circonstances exactes de ce drame sont inconnues ; la seule certitude reste l’agression au chombo des deux hommes. Si son ami réussit à s’enfuir malgré ses blessures, Soufou M’baidi lui, se retrouve seul face à ses agresseurs. Ces derniers se seraient acharnés. Il a reçu plusieurs coups de machettes sur le bras, le dos et un coup de harpon sur la poitrine. Il réussit tout de même à s’échapper, mais il succombe à ses blessures. Quant à son ami, évacué vers le CHM il est hors de danger.

Soufou M’baidi lui, a été inhumé vendredi soir dans la foulée, sa famille ayant réclamé sa dépouille. Il laisse derrière lui, 3 enfants et un quatrième à venir, sa femme étant enceinte.