Issoufi Hadjh Mhoko : « Il faut régler diplomatiquement le problème du statut de Mayotte »

politique bandraboua
6177c80b4828e_whatsapp-image-2021-10-26-at-07-58-56.jpeg
Issoufi Hadjh Mhoko ©A.R
Issoufi Hadjh Mhoko, ancien vice-président du Conseil Général et ancien conseiller de Bandraboua, était l’invité de Zakweli ce mardi.

L’ancien élu estime que « la classe politique a failli dans tous les domaines », « j’en fais partie aussi et je le reconnais » ajoute-t-il. Il pense qu’après Bamana, « la nouvelle génération manque de motivation, manque d’écoute de la population, et manque de tolérance ». Il pense que les élus sont trop jeunes et manquent d’expérience. Selon Issoufi Hadjh Mhoko, il est urgent de défendre le choix des mahorais  au niveau de l’ONU :

« Il faut régler diplomatiquement le problème du statut de Mayotte. Il faut enterrer définitivement les résolutions réaffirmant la souveraineté des Comores ». Il prend pour exemple l’organisation des jeux des îles : « peut-être que nous aurons les infrastructures, mais même si nous les avons, les Comoriens ne voudront pas que les jeux se déroulent à Mayotte.

Ils seront soutenus par les Malgaches qui ont aussi un problème avec  la souveraineté des îles éparses, et les autres pays indépendants comme Maurice vont suivre ». L’ancien élu estime que l’on devrait suivre les conseils de l’universitaire mahorais Thomas Msaidié sur ces questions, « il a la compétence, il peut nous guider ».