Dans la commune de Bouéni, le parc botanique Mdoumbajou à Moinatrindri fait la fierté de ses habitants

environnement bouéni
Environnement
©Mayotte la 1ere
Le site est connu pour ses nombreuses plantes endémiques. Le résultat de plusieurs opérations de reboisements et de sensibilisation menées par l’association culturelle, éducative et environnementale de Moinatrindri.
Environnement
Le site est célèbre pour ses nombreuses plantes endémiques. L'Association culturelle, éducative et environnementale de Moinatrindri a mené plusieurs campagnes de reboisement et de sensibilisation. Afin de protéger ce lieu de la déforestation et de l'érosion des sols, cette lutte est en cours car certaines personnes sont occupées à replanter, tandis que d'autres pillent.
Padza
©Mayotte la 1ere

Le parc botanique de Mdoumbajou abrite aujourd'hui soixante-dix espèces végétales endémiques, dont quinze sont caractéristiques de la région, mais il y a vingt ans il n'y avait qu'une seule forêt tropicale.
La beauté de ce site est remarquable, mais elle est malmenée par la main de l’homme. La semaine dernière, trois hectares de terrain sont partis en fumée. Les auteurs de ce feu habiteraient à proximité et n’auraient pas été inquiétés. L’association met en cause la municipalité. 
Ces actions humaines ont un impact direct sur le lagon. Des torrents de boues y achèvent leur course en saison des pluies. 
Environnement : L'érosion des padza en question
La crainte c'est que les victoires d'hier ne fassent pas le poids face aux incivilités d'aujourd'hui. Plus que jamais l'association environnementale de Moinatrindri a besoin d’une prise de conscience générale.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live