publicité

Campagne de sensibilisation à la lutte antivectorielle

Des agents de l’Agence Régionale de Santé sont en campagne d’information sur le terrain. La saison des pluies étant aussi celle des moustiques.

  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le , mis à jour le
La lutte anti vectorielle antivectorielle reste l’arme la plus efficace contre la la prolifération  des moustiques. Elle permet de réduire la recrudescence  des  maladies comme le paludisme le Zika, le chikungunya et la fièvre jaune qui sont transmises à l’homme par un moustique dénommé l’Aedes aegypti.
Ce moustique se reproduit dans tout récipient pouvant contenir de l’eau, de la canette de jus de fruit au puit traditionnels qui existent encore dans des nombreux villages.
« Les moustiques peuvent aussi se reproduire dans certains milieux microbiens que l’on peut trouver dans les fosses septiques, les chasses d’eau ou encore les douches. Les chantiers de construction, les pneus usagés et les gouttières bouchées permettent également aux moustiques de se reproduire en grand nombre »
C’est pour rappeler à la population les gestes à faire pour ne pas favoriser la multiplication des moustiques que des agents de l’Agence Régionale de la Santé sont déployés aux quatre coins du département sur le département. Ils font du porte à porte et demandent parfois à rentrer dans les cours des maisons pour expliquer et montrer comment faire.
Mais il n’y pas que les maisons. Dans des nombreuses communes de Mayotte, il y a encore des caniveaux à ciel ouvert où des habitants  déversent leurs eaux usées. Ce sont des véritables écloseries à moustiques. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play