publicité

Cohabitation de plus en plus difficile entre les makis et les agriculteurs

Mayotte enregistre un mécontentement croissant de la part des cultivateurs à l’encontre des makis. Le lémurien, espèce protégée, est victime de la déforestation. Pour se nourrir il se sert directement sur les plantations de bananes, de mangues et tous les autres fruits plantés par l’homme.
 

  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play