Comores : Plus de deux mois après le crash, les indemnisations se font attendre

océan indien
Crash d'avion à Moheli : un premier corps repêché
Crash d'avion à Moheli : un premier corps repêché ©Faiza Soulé Youssouf
A Zanzibar, le propriétaire de l’avion qui s’est crashé à Mohéli le 26 février dernier déclare qu’il continue les démarches auprès des assureurs

Mohamed Mazrui est le patron de la société Fly Zanzibar qui avait loué le Cessna à la compagnie comorienne AB Aviation. Il a déclaré hier au journal tanzanien « The Citizen » que les démarches sont toujours en cours avec les assureurs pour indemniser les familles des passagers et la perte de l’avion.

Cela fait plus de deux mois que les familles attendent. Le patron lui-même fait d’ailleurs partie des familles des victimes puisque son neveu était aux commandes de l’appareil. Il dit aussi avoir perdu tout espoir de retrouver l’épave et les corps des victimes.

L’avion transportait 14 passagers depuis la Grande Comore jusqu’à Mohéli. Il est tombé en mer à quelques minutes de l’atterrissage. On n’a jamais pu déterminer les raisons de cet accident, hormis le fait que la météo était mauvaise ce jour-là. Depuis ce crash, la compagnie AB Aviation est interdite de vol aux Comores.