publicité

Correspondance de Paris : " Rencontre de la communauté mahoraise d' Ile de France avec les parlementaires de Mayotte " par MOHAMED Nassufdine, Responsable Associatif

Dimanche 26 novembre 2017, la communauté mahoraise d’Ile de France s’est réunie à la Maison de Mayotte en Métropole pour accueillir et féliciter les parlementaires de Mayotte fraîchement élus.
La Maison de Mayotte à Paris dont la gestion reste calamiteuse est très endettée.(Ndlr).

  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le , mis à jour le
Cette rencontre a été aussi l'occasion d’évoquer l’avenir de la communauté, les projets à venir et de partager le verre d’amitié comme il se fait tous les ans en début d’année scolaire.

Les organisateurs de la réunion remercient le public qui a bien répondu présent. Cela montre l’intérêt que les Mahorais portent à la cohésion du groupe, la solidarité et l’entraide. Nous avons apprécié l’implication du Président de la FAMM, M. Issouf SAINDOU, du Président de l’AMIF, M. Ousseni TOUMBOU, du Vice-président d’AFAPOM, M. Saïd MADI sans oublier la trésorière de NARINAHANE MESSO, Mme Nadjat, celle de l’AFAPOM, Mme Moussy IBRAHIM et Mme Asmahani. Nous remercions également la Maison de Mayotte qui a accepté de nous accueillir dans ses locaux, le symbole de Mayotte à Paris, l’endroit idéal pour rencontrer nos élus.

Entre 100 et 150 Mahorais ont répondu présents pour accueillir les parlementaires.
Les 4 parlementaires ont été invités, mais seuls les 2 sénateurs, M. HASSANI Abdallah et M. Thani Mohamed SOILIHI ont répondu favorablement à l’invitation. Pour un problème de calendrier, le député Mansour KAMARDINE s’est excusé de ne pas pouvoir y participer.

Invités pour être félicités, M. HASSANI Abdallah qui souhaitait qu’en tant que Vice-président du Sénat, il appartenait à Thani Mohamed de prendre en premier la parole. Ce dernier lui rétorquant par respect de nos traditions et coutumes qu' il appartient à l’aîné de s’exprimer en premier déclenchant les rires et applaudissements de la salle.

Les 2 sénateurs ont été félicités et longuement applaudis à leur arrivée. Le Président de la FAMM a rappelé que ces derniers temps, Thani est le seul parlementaire à être réélu successivement, signe que les Mahorais reconnaissent son travail. On ne peut que se réjouir d’avoir un tel parlementaire à Mayotte. De plus, il est le premier Mahorais à occuper le poste de Vice-président du sénat, le 2ème originaire des Outre mer depuis 1958. C’est une reconnaissance de ses pairs de l’élire Vice-président. C’est un honneur pour Mayotte, notre tout jeune Département et une fierté pour notre île.

Il a rappelé également que le nouveau sénateur de Mayotte, M. HASSANI Abdallah a déjà occupé d’autres mandants politiques antérieurement. En effet, il a été le maire de la capitale durant 7 ans, et qu’à cette époque, il venait souvent chercher des jeunes Mahorais diplômés pour dynamiser ses équipes. Il n’est pas un novice de la politique.

PLUSIEURS ELECTIONS SONT REMISES EN CAUSE A MAYOTTE A CAUSE DES PROCURATIONS MASSIVES ET SUSPICIEUSES

Ainsi, M. HASSANI Abdallah à qui on a tendu le micro, a rappelé à la salle qu’en s’installant dans l’hexagone, on devait s’investir davantage dans nos villes d’accueil. Il a souligné l’importance de voter dans la ville où l’on réside, donc de s’inscrire dans les listes électorales ici et arrêter d’envoyer des procurations qui aujourd’hui créent plus de problèmes à Mayotte. Il a expliqué que certains élus locaux ne seront peut-être pas d’accords avec ce qu’il dit, mais il souligne que plusieurs élections à Mayotte sont remises en cause justement pour des procurations massives et suspicieuses.

LES 4 PARLEMENTAIRES DE MAYOTTE TRAVAILLENT ENSEMBLE AUJOURD'HUI

Quant au sénateur Thani, il a parlé du foncier, un dossier qui nous est cher dans nos outre-mer et particulièrement à Mayotte. Il a également évoqué le problème fiscal à Mayotte dans un langage assez technique surtout sur la taxe d’habitation que le Président de la République a décidé de  supprimer d’ici 3 ans. Il a souligné et rassuré les Mahorais présents dans la salle que les 4 parlementaires de Mayotte travaillent ensemble aujourd’hui sur tous les dossiers de l’île. Car, dans les grands dossiers, Mayotte ne peut parler que d’une seule voix.

FAIRE EVOLUER LE MODE DE SCRUTIN DU CONSEIL DEPARTEMENTAL 976

Enfin, dans les discussions autour d’un verre, au milieu des Mahorais, un responsable associatif a posé la question au sénateur Thani s’il compte faire évoluer le mode de scrutin du Conseil Départemental 976; ce dernier a répondu : " Absolument et j’y pense, car il faut avoir une cohérence et en plus il faut tenir compte de l’augmentation de la population de Mayotte."
Il a ajouté qu' il s’agit d’un travail d’équipe, notre équipe de Mayotte dont l’ensemble des parlementaires, du Conseil Départemental de Mayotte et des partis politiques locales.
"J’espère que tout le monde souhaite faire évoluer notre mode de scrutin. Nous devons ensemble arriver à convaincre le gouvernement pour apporter les changements nécessaires.", a t-il souligné avant de reconnaître que c’est un travail colossal mais faisable.
Donc, à Mayotte, on doit peut-être s’attendre à des changements.

Enfin, nos 2 sénateurs ont apprécié de partager ces moments de convivialité, de retrouver l’art culinaire mahorais à Paris. Ils ont apprécié de retrouver des jeunes Mahoraises nées en Métropole, enthousiasmées de défendre la culture mahoraise dans l’hexagone. Ils ont dit que leurs bureaux sont toujours ouverts pour nous comme ils sont eux aussi ouverts à toute discussion permettant d’améliorer les choses.

ENCORE UNE FOIS DE PLUS LA MAISON DE MAYOTTE PLONGÉE DANS SES DIFFICULTÉS... (DANS SES DETTES, Ndlr... Note de la rédaction)

Seul bémol à souligner, c’est d’apprendre que des factures (loyers et autres...) de la Maison de Mayotte n’ont pas été payées. Il manque de tout, du papier toilette aux sacs poubelles. Certains d’entre nous présents ce jour se demandent comment les élus du CD976 peuvent souvent voyager et mettre cette maison, notre maison en difficultés. Nous avons l’impression de revenir de 10 à 20 ans en arrière avec toujours la même chose, cette gestion calamiteuse. Notre Maison est en difficultés aujourd’hui.
MOHAMED Nassufdine
Responsable Associatif



Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play