COVID-19 : La gratuité des barges limitera la propagation du virus

coronavirus dzaoudzi
Opération coup de poing ce jeudi dans les gares maritimes de Mayotte, ici en Petite-terre avec le collectif des citoyens de Mayotte (2018)
Opération coup de poing ce jeudi dans les gares maritimes de Mayotte, ici en Petite-terre avec le collectif des citoyens de Mayotte (2018) ©Chafika Salim M'kou

Les gares maritimes, les barges, sont une source de crispation pour les membres du collectif des citoyens de Mayotte mouvement de 2018. Ce jeudi, ils ont mené des actions coup de poing afin de sensibiliser les usagers.

En Petite-terre, Sylviane Abdou et quelques membres, munis de banderoles, se sont chargés d’alerter et d’informer les passagers sur l’objectif de leur action, à savoir, faire en sorte que les navires ne deviennent pas un cluster. Pour Sylviane Abdou, en l’état actuel des choses, les personnes de passage dans les gares maritimes risquent gros; en raison du brassage important d'usagers; et c'est ce qu'elle dénonce avec ses acolythes.

Sylviane Abdou, membre du collectif des citoyens (2018)
Sylviane Abdou, membre du collectif des citoyens (2018) ©Chafika Salim M'kou

Pour eux, cette situation ne peut que conduire à la catastrophe. Il faut donc que tout cela change. Les usagers sont invités à signer une pétition en ce sens pour faire bouger les choses.

Au même moment en grande-terre, c’est Safina Soula et comparses qui bloquent la billetterie. Le message est rôdé; les mêmes arguments sont avancés, mais cette fois-ci, ils insistent également sur la gratuité des barges. Une manière selon Safina Soula

« d’éviter les échanges de billets et de tickets entre agents du STM et les clients, car ces échanges de main à main participent à la propagation du virus ».

 

barge du STM

Des opérations menées simultanément pour marquer le coup et se faire entendre des autorités en particulier du département.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live