Covid-19: La vaccination divise à Mayotte, l’Agence régionale de santé rassure

coronavirus
Première vaccination anti-Covid 19 à Mayotte
Les 195 flacons sont arrivés lundi matin avec une journée de retard. Ils permettront la vaccinations de 975 personnes au cours des prochains jours. ©Hachim Saïd Hachim

Depuis le 25 janvier dernier et le début de la campagne de vaccination, avec comme patient de marque le docteur Martial Henry, beaucoup de personnes s’interrogent autant sur l’efficacité que sur les effets secondaires de ce vaccin.

Avec la pandémie du coronavirus, plusieurs vaccins ont d’ores et déjà obtenu l’agrément et sont proposés aux populations. A Mayotte, c’est le Pfizer BioNTech comme métropole qui est proposé. La campagne de vaccination qui a débuté le 25 janvier a eu du mal à décoller, beaucoup de nos séniors et de leurs proches ayant des réserves sur le vaccin. Et pourtant, ce n’est pas par manque d’information, mais le Mahorais est particulièrement méfiant vis-à-vis de ce vaccin. Aussi, depuis plusieurs jours, l’agence régionale de santé s’échine à expliquer notamment sur les réseaux sociaux, la nécessité de se faire vacciner pour se protéger et protéger les autres :

« Couplé avec les mesures barrières, le vaccin contribuera à maîtriser l’impact de l’épidémie de la Covid-19 sur le long terme ».

 

❓#QuestionSurLaVaccination❓ Peut-on être positif à la Covid-19 après la vaccination ? Après la 1ère injection,...

Publiée par Agence Régionale de Santé Mayotte sur Dimanche 21 février 2021

 

Un message martelé depuis plusieurs jours pour faire barrages aux idées reçues qui circulent sur les réseaux sociaux. Et c'est justement par les réseaux sociaux que l'ARS de Mayotte se propose de répondre aux différentes interrogations; « La vaccination est la meilleure protection (…) pour les plus fragiles » martèle l’ARS.

L’agence régionale de santé qui explique par ailleurs que dans le cadre de protocoles cliniques complétés par des études internationales, l’efficacité du vaccin a été démontrée pour protéger de la Covid-19. Tout le processus a été suivi avant la mise en circulation du vaccin:

"le 21 décembre 2020, l’agence Européenne du médicament (EMA) a donné son autorisation d’utilisation en Europe pour le vaccin Pfizer/BioNtech. Des essais cliniques ont été faits auprès de 43 000 personnes de 16 à 85 ans(...) Les résultats ont montré que ce vaccin était efficace à 95% pour prévenir les cas graves de COVID-19",

explique l'ARS.

Aussi, pour inciter le public concerné (pour le moment) à aller se faire vacciner, des vidéos ou des photos in situ des personnalités locales recevant leur première dose sont diffusées; à l’instar de Mouhtar Salim, le directeur adjoint de l’ARS de Mayotte ou encore de Issa Issa Abdou et sa maman, vice-président au conseil départemental.

#COVID19 | Aujourd'hui, Issa Abdou a accompagné sa maman au centre de #vaccination pour se faire vacciner contre le...

Publiée par Agence Régionale de Santé Mayotte sur Mercredi 17 février 2021

La COVID-19 est une maladie qui peut être très grave, particulièrement chez les personnes de plus de 65 ans. L’état de santé du malade peut très vite se dégrader avec une gêne respiratoire ; tout comme l’apparition d'autres complications avec des conséquences sur le foie, le cœur et le cerveau. En ce lundi 22 février, les premiers patients reçoivent la deuxième injection du vaccin.

La campagne de vaccination se poursuit dans les différents centres, où un médecin est présent à chaque centre afin de répondre aux questions et lever les doutes des patients. Pour rappel, la vaccination n’est pas obligatoire mais fortement conseillée et elle reste gratuite pour tous.

#Questions_directes ❓ Si vous n'avez pas pu y assister, retrouvez en replay le Dr Maxime JEAN qui répond à toutes vos questions sur la transmission du #Coronavirus 🎬

Publiée par Agence Régionale de Santé Mayotte sur Jeudi 11 février 2021

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live