Le décès d’une étudiante en Métropole repose la question de leur isolement durant leur cursus loin de Mayotte

éducation
décès étudiante Saint-Etienne
La question n’est pas nouvelle. Comment accompagner les étudiants mahorais qui poursuivent leurs études loin de leurs familles pour rompre l’isolement ? La mort d’une jeune mahoraise dans sa chambre d’étudiant relance le problème.   
 
Le corps sans vie d’une étudiante mahoraise a été retrouvé dans sa chambre par des ouvriers en intervention, dans une résidence universitaire de Saint-Etienne.
Une enquête est en cours pour définir les circonstances du décès.   La mort remonterait à plusieurs jours, selon une source proche de l’enquête.
A Mayotte, la famille de la jeune femme n’avait plus de nouvelles depuis 3 semaines. La maman affirme qu’elle sentait que quelque chose n’allait pas. Ce sont les gendarmes qui sont allés annoncer le décès jeudi soir.
Elle demande que les autorités l’aide à rappatrier le corps pour qu’il soit inhumé dans le département.  Cette disparition pose encore une fois la question de l’isolement des étudiants mahorais dans l’Hexagone.
Le conseil départemental, à travers la direction de la politique scolaire et universitaire a entrepris des démarches pour se rapprocher des associations et toute autre institution pour mettre en place des mesures d’accompagnement des étudiants.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live