mayotte
info locale

Dominique Voynet relève les manches pour la santé à Mayotte

santé
DOMINIQUE VOYNET
Plus d’un mois après son arrivée à la tête de la future agence régionale de santé Mayotte, Dominique Voynet a pris la mesure de sa fonction. Beaucoup l’attendent au tournant mais l’ancienne ministre est déjà dans ses dossiers.
 
Un deuxième hôpital verra bientôt le jour, cette annonce d’Emmanuel Macron mardi lors de sa visite à Mayotte a laissé certains perplexes avec une question : est-ce une nouvelle construction ou une extension du CHM ? Dominique Voynet c’est un deuxième site qui verra le jour en dehors de Mamoudzou car selon elle

il faut desserrer la contrainte sur Mamoudzou, il faut s’installer à distance en un lieu central et accessible pour l’ensemble de la population.

La directrice de l’ARS Mayotte voit dans ce projet l’aboutissement des demandes des syndicats.
Les 170 millions d’euros annoncés sont insuffisants ; elle rejoint ainsi la position des syndicats. Il faudra défendre ce dossier et par extension, le dossier de la diversification des sites de l’hôpital parce qu’il s’agit de projets couteux et les moyens supplémentaires sont nécessaires.
CHM MRAMADOUDOU

C’est d’ailleurs un dossier que Dominique Voynet dit étudier et défendre auprès de l’administration centrale. Relever le défi de la santé à Mayotte, passe aussi par la fidélisation des médecins qui sont déjà en poste ; cela passe également par le renforcement des équipes d’infirmiers de sages-femmes, d’aides-soignants et de la formation professionnelle.
CHM naissances à Mayotte
Le chantier de la formation professionnelle est en panne, dixit Dominique Voynet
Une des priorités de Dominique Voynet, la formation professionnelle. Le chantier est en panne ; or il y a une grande demande de formations, de qualifications, et de compétences nouvelles que ce soit en faveur des agents dans les services des dispensaires, de l’hôpital ou dans les PMI. Pour relever le défi de la formation professionnelle, Dominique Voynet prône pour la mise en place

d’un plan de formation financé par l’ARS et par les moyens de la formation continue 

Ce plan est une priorité et « il est facile et rapide à mettre en place » a affirmé la directrice de l’ARS.
ARS
 

L’argent ne fait pas tout

La question de l’attractivité fait également partie de ses défis. Elle reconnait que oui, globalement il y a un manque criant de professionnels ; même si

on sait répondre à des besoins complexes et à des besoins de bases 

En effet pour Dominique Voynet, répondre aux attentes de la population exige de prendre en compte qu’il y a deux populations à Mayotte : 

on a des gens qui aspirent à un niveau de soins spécialisés comparable à celui qui existe dans de grandes villes et en métropole ; et on a des gens qui ont besoin de soins de santé primaires 

souligne l’ancienne ministre.

Il faut changer l’image de Mayotte à Paris et dans les universités 

Dominique Voynet qui souligne que les lignes commencent à bouger depuis sa prise de fonction. Mais alors quels arguments pour faire venir des professionnels de santé à Mayotte ? Il faut leur répéter que c’est passionnant, intéressant de venir à Mayotte. Ici, on voit des choses qu’on ne voit plus nulle part ailleurs ; on peut prendre des responsabilités et se sentir utile au plus près de la population. Et pour Dominique Voynet

il n’y a pas plus grande satisfaction pour un professionnel que d’y répondre. Car l’argent ne fait pas tout. On peut augmenter les primes, on attirera des mercenaires.

Les conditions de travail peuvent être améliorées tout comme le regard porté les équipes. Elle affirme par ailleurs que « beaucoup de professionnels déjà en place choisissent désormais de rester à Mayotte ».
CHM lit d'hôpital
 

L’E-santé pour les consultations et les professionnels

La télémédecine comme une des solutions pour pallier au désert médical. Dominique Voynet estime que l’e-santé, la télémédecine, la téléconsultation peuvent aider considérablement pas seulement pour des consultations directes. Pour ce médecin de formation, les professionnels de santé installés à Mayotte, s’ils sont besoin d’un avis spécialisé, d’un avis complémentaire par exemple face à un patient victime d’un accident vasculaire cérébrale (AVC), on peut réaliser en urgence une IRM à Mayotte et le faire interpréter à distance par un médecin jour et nuit, 365 jours par an ;

c’est un dispositif qui existe déjà ailleurs.

Publicité