Dzaoudzi Labattoir fait face à des vols de panneaux solaires

environnement dzaoudzi
éclairage aux panneaux solaires aux Badamiers - Dzaoudzi Labattoir
éclairage aux panneaux solaires aux Badamiers - Dzaoudzi Labattoir ©Chafika SALIM M’KOU
Said Omar Oili, maire de Dzaoudzi-Labattoir, assiste impuissant à la disparition de panneaux solaires sur cette route menant aux Badamiers et sur l’ensemble de la commune. Au moins 20 ont été volés.

Dans son plan de développement, la commune de Dzaoudzi-Labattoir a introduit les panneaux solaires dans plusieurs quartiers. Une façon pour la mairie de répondre à une forte demande de ses administrés souhaitant éviter d’éventuelles agressions dans des zones trop sombres. Mais c’est sans compter sur les voleurs de ces panneaux. Comme cela s'est passé dans d'autres communes de l'île, Dzaoudzi Labattoir fait face à des vols de panneaux solaires. Une situation qui peine le magistrat qui en appelle au civisme et à la vigilance et l'aide de toute la population afin que ces malfaiteurs soient appréhendés au plus vite.

éclairage photovoltaïque installé à la Vigie
©Chafika SALIM M’KOU

Ces vols concernent des quartiers comme la route des Badamiers, la Vigie et la route menant à la station Total. Au moins une vingtaine de panneaux manque à l'appel dans l'ensemble de la commune de Dzaoudzi Labattoir mais l'hôtel de ville ne compte pas baisser les bras en terme d'investissement et de développement.

Ils se servent sans scrupules,

une situation qui peine Said Omar Oili le maire de la commune, qui en appelle la vigilance et l’aide de tous pour arrêter ce phénomène. 

 

 

L’installation de cette technologie qui transforme l’énergie de la lumière en électricité a pourtant son utilité dont la lutte contre l’insécurité.   Si pour le moment aucun malfaiteur n’a été appréhendé, dans la commune chacun y va de son idée. 
Des solutions couteuses pour lutter contre ces vols sont envisagées, sans aucune garantie.

Pour l’intérêt général, les investissements vont continuer dans la commune.

Said Omar Oili l’assure, quelques personnes malhonnêtes n’arrêteront pas le développement de Dzaoudzi-Labattoir.