Le nettoyage de la vasière des Badamiers continue

environnement dzaoudzi
Nettoyage mangrove Badamiers 2e étape Fou à Chaux Hopi
Les pêcheurs du Fou à Chaux n'ont pas hésité à mettre la main à la pâte. ©Zohra Abdou Kaphet
Refaire une beauté à la vasière des Badamiers est travail d'Hercule. La municipalité a enclenché une deuxième étape du Four à Chaux au quartier Hopi, deux semaines après la plage.

A l'occasion de la journée intenationale pour la consevation des écosystèmes de mangrove, le 26 juillet dernier, la commune de Dzaoudzi-Labattoir avait entamé un nettoyage de la vasière des Badamiers.
Celle-ci est une zone humide d'importance intenationale, classé site RAMSAR. Une flore et une faune unique au monde la caractérise.
Pas question donc d'y laisser traîner tous les déchets qui y sont jetés : carcasses d'appareils électriques, plastique, textile, cartons, objets métalliques. Si les élus déplorent le manque de civisme de certains administrés, c'est surtout la non-collecte de ceux-ci pa le Syndicat mixte de valorisation et d'élimination des déchets de Mayotte (Sidevam 976) qui est mis en cause.

Nettoyage vasière Badamiers 2e étape Four à Chaux Hopi
Les bénévoles ont ramassé énormément de déchets ménagers. ©Zohra Abdou Kaphet

Depuis 2014, la collecte de ces déchets par le Sidevam 976 laisse à désirer. La commune se substitue à lui. Normalement, ce n'est pas à nous de le faire, mais nous n'avons pas le choix. On le fait pour le bien de la population et de l'environnement.

Chamsia Mohamed, adjointe au maire de Dzaoudzi-Labattoir, en charge de l'environnement et du cadre de vie

 

Plus de 30 tonnes de déchets ramassées en deux journées 

Nettoyage mangrove Badamiers 2e étape Four à Chaux, quartier Hopi
Les scouts de Mayotte ont donné un coup de main, munis de leurs pinces à déchets urbains. ©Zohra Abdou Kaphet

Depuis le début de cette opération, plus de 30 tonnes de déchets ont été ramassées. Et la commune souhaite récupérer cette compétence de collecte, qu'elle éalise dans les faits.

Depuis 2017, nous avons pris plusieurs délibérations pour que nous puissions nous-même gérer cette collecte à la communauté de communes de Petite Terre. Le service n'est pas optimal, on cotise et en plus on doit remettre de l'argent derrière pour faire la collecte. Et les élus du Sidevam 976 ne mettent pas ce transfert de compétences à l'ordre du jour.

Chamsia Mohamed, adjointe au maire de Dzaoudzi-Labattoir en charge de l'environnement et du cadre de vie

Nettoyage Badamier mangrove 2e étape Fou à Chaux Hopi
Le maire Saïd Omar Oili (à gauche avec la casquette kaki) a voulu montrer l'exemple en ramassant lui aussi les déchets entre le Four à Chaux et le quartier Hopi. ©Zohra Abdou Kaphet

Si les services techniques ont été sollicités, les citoyens aussi ont été invités à faire leur part du travail. L'occasion idéale pour sensibiliser sur la fragilité de la mangrove et du littoral. Le maire Saïd Omar Oili est venu montrer l'exemple. Et il est bien décidé à ce que tout le monde suive afin de présever la vasière des Badamiers et du littoral de la commune de Dzaoudzi-Labattoir.