Estelle Youssoufa : « On va basculer dans la guerre civile si le travail n’est pas fait »

politique
Estelle Youssoufa, députée de Mayotte, était l’invitée de Zakweli ce vendredi
Estelle Youssoufa, députée de Mayotte, était l’invitée de Zakweli ce vendredi ©Mayotte la 1ere
Estelle Youssoufa, députée de Mayotte, était l’invitée de Zakweli ce vendredi

180 caillassages, des meurtres, des enfants blessés, c’est gravissime. On ne peut pas s’habituer à ça !

 Estelle Youssoufa rappelle que « la sécurité publique relève de l’Etat. Ce n’est pas de la responsabilité des citoyens »… « On va basculer dans la guerre civile s’il n’y a aucune possibilité d’expulser les mineurs délinquants. Si le travail n’est pas fait, la population va se prendre en main et qu’on ne vienne pas nous dire à nous, les élus, qu’il faut la calmer. Je serai toujours aux côté de la population » prévient la députée qui dénonce « l’angélisme de ceux qui regardent les délinquants comme de pauvres victimes ».

Estelle Youssoufa déplore que 

des familles entières quittent l’île, elles partent avec leurs enfants

Beaucoup vont à la Réunion où elles sont confrontées à « une haine anti-mahorais que nos compatriotes vivent très mal ». Selon elle, la violence a été « exportée par des délinquants incarcérés à Mayotte en 2018, transférés à la Réunion et libérés sur place ».

L’élue indique enfin qu’elle mène une mission sur la sécurité alimentaire qui l’a conduite à se rendre à la Réunion : «j’ai alerté la grande distribution sur le bouclier qualité prix qui ne marche pas à Mayotte, les produits frais sont très chers et de mauvaise qualité ». « Il faut pouvoir importer du frais de la Réunion ». Il faut aussi, selon elle, soutenir l’agriculture locale et « la protéger contre l’agriculture clandestine qui utilise des produits dangereux pour notre santé ».

Estelle Youssoufa, députée de Mayotte, était l’invitée de Zakweli ce vendredi