Football : les frais d'arbitrage passent pour un arbitre officiant en F4 de 55 à 90 euros

football
Arbitre football
USM / Golden Star ©LAV
La ligue mahoraise cède à la demande d'augmentation des frais d'arbitrage exigés par les arbitres de Mayotte. Ces derniers avaient exercé leur droit de retrait le week-end pour protester contre le paiement  d’indemnités jugés trop faibles.

Aucun match officiel joué le week-end dernier sur les terrains de foot de Mayotte.  Pour la ligue, il s'agissait d'une opération visant marquer sa solidarité avec les mahorais contre la violence. Du coup, tous les matchs ont été annulés.

Mais pour les arbitres, c'est l'exercice de leur droit de retrait qui a conduit au report des matchs.

Toujours est-il qu'il aura fallu moins d'une semaine à la ligue pour accéder aux demandes des arbitres concernant la revalorisation de leurs indemnités mais uniquement à partir de  la saison 2023.

Ainsi, les frais d'arbitrage passent pour un arbitre officiant en F4 de  55 à 90 euros, et pour un arbitre stagiaire de 25 à 35 euros, des augmentations conformes  aux exigences des arbitres.  Satisfaction de ces derniers qui auraient souhaité une application de cette décision,  dès cette saison 2022 au lieu de l'année prochaine. 

Mais pour la ligue, impossible de procéder à  cette augmentation car il faut au préalable avertir les clubs qui devront supporter ce surcoût. Les arbitres ont donc fait cette concession. Les compétitions devront donc normalement reprendre ce week-end.