« Il nous faut maintenant une décentralisation véritable, et être maîtres du destin de l’île »

zakweli
Zakweli  CD
©Mayotte la 1ere

Zakweli spécial anniversaire

Zaïdou Bamana, journaliste polémiste écrivain, Thomas Msaidié universitaire constitutionnaliste, et Issikaka Abdillah ancien conseiller départemental et chroniqueur au « Journal de Mayotte » étaient les invités de Zakweli ce jeudi 31 mars 2021, date anniversaire de la départementalisation de Mayotte. Ils ont dit :

Thomas Msaidié : «Mayotte n’est pas vraiment un département comme les autres,  c’est une collectivité unique à la fois département et région. L’appeler département est un acte de consolation, cela a une portée psychologique ». 

Issihaka Abdillah : « Je veux rassurer. Nous pouvons bénéficier des bienfaits et des charmes d’un département et d’une région, rien ne nous en empêche ».

Zaidou Bamana : « Le combat institutionnel est fini depuis longtemps, maintenant il nous faut travailler au développement pour que la population se sente bien avec ses institutions. « Il nous faut maintenant une décentralisation véritable, et être maîtres du destin de l’île ». 

Que l’on se pose encore la question de Mayotte française » agace les trois commentateurs : « Quand Macron demande si les Mahorais sont heureux avec leur statut de département, c’est une faute morale ! » s’exclame Zaidou Bamana, tandis que Thomas Msaidié ajoute : « Mayotte n’a jamais été comorienne. Il faut maintenant oublier ce volet comorien et parler des vraies questions ».