L'indice des prix à la consommation en hausse au mois de juillet

consommation
INSEE
PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
Interrompue en raison de la crise sanitaire durant 4 mois, la publication de l'indice des prix à la consommation des ménages de l'INSEE a repris hier. L'institut constate l’augmentation des prix entre février et juillet 2020.
Et c’est une progression de 1,1% des prix des biens et services à la consommation des ménages qui est constaté par l’institut, entre les de  février et juillet 2020 à Mayotte du fait de la hausse des prix des services, de l’alimentaire et des produits manufacturés.

Les prix des services ont augmenté de 2,5 % essentiellement à cause de la hausse des prix des transports et communications (+ 6,7%), en particulier des tarifs aériens.
Avion AA

Les prix de l’alimentation augmentent aussi entre février et juillet ; et ce sont les prix des  viandes et volailles qui connaissent la plus forte hausse  (+ 5,6 %), tandis que les prix des boissons  baissent.

Les prix des produits manufacturés progressent également  de 0,3 % à cause de l’évolution du bonus-malus au 1er trimestre : les voitures coûtent plus cher, les meubles et les équipements de ménages également.
Embouteillage Mayotte
A Mayotte, les embouteillages empoisonnent la vie des automobilistes qui viennent travailler à Mamoudzou. ©E TUSEVO

Enfin, entre février et juillet, le prix du tabac progresse de 6 %.
Seuls les prix de l’énergie baissent de 8,4 %,  conséquence des baisses des prix du baril de pétrole durant la période de confinement.
De façon globale, les prix progressent de 1,2 % à Mayotte, une évolution supérieure au reste de la France (+ 0,8 %).


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live