Des installations de maires festives

élections bandraboua
Installation du maire de Mtsamboro, Laïthidine Ben Saïd
Laïthidine Ben Saïd (avec le collier vert) a été élu maire de la commune de Mtsamboro en présence de ses homologues. De gauche à droite : Assani Saïndou Bamcolo (Koungou), Fahardine Ahamada (Bandraboua), Harouna Colo (maire sortant de Mtsamboro avec les colliers de jasmin) et Mouslim Abdourahaman, maire de Boueni ©Rainat Aliloiffa/Mayotte la 1ère
Comme le veut l'usage, les conseils municipaux élus choisissent leurs maires dans la semaine qui suit le second tour des municipales. Et depuis hier à Mayotte, les maires sont installés dans une ambiance de fête.
Après l'effort, le réconfort ! Les 16 listes élues au second tour des municipales dans le département de Mayotte voient enfin le fruit de leurs efforts récompensés. Ce week-end, les maires sont installés dans leurs fonctions lors des premiers conseils municipaux de la mandature.
Laïthidine Ben Saïd, maire de Mtsamboro
Laïthidine Ben Saïd, nouveau maire de Mtsamboro, avec son écharpe tricolore, mais aussi son écharpe et ses colliers de jasmin ©Rainat Aliloiffa

Les gestes barrières oubliés

Evidemment, c'est un grand jour, et malgré l'épidémie de Covid-19, les partisans des listes vainqueurs ont afflué en masse. Et leur joie a été tellement intense que les gestes barrières ont été oubliés.
Fahardine Ahamada, maire de Bandraboua
Fahardine Ahamada retrouve son siège de maire de Bandraboua. Elu en 2001, réélu en 2008, il avait perdu de peu en 2014 contre Soulaïmana Boura. ©Chafanti Ali Baco/Mayotte la 1ère

Vendredi, Mouslim Abdourahaman a été reconduit dans ses fonctions. Et ses partisans n'ont pas hésité à l'embrasser. Seul le masque a été gardé pour signifier que l'on suit un peu les recommandations pour se protéger de la Covid-19.
 
L'installation de Mouslim Abdourahaman, maire de Boueni, pour son second mandat. ©Mayotte la 1ère

Ce samedi, même ambiance de fête à Chirongui. Dans le tout nouveau pôle culturel Madi Dzoudzou Abaine, Hanima Ibrahima a cédé son fauteuil de maire à Saïd Andhanouni, après 12 ans de règne. Et si la bataille électorale a été intense, les deux leaders de Chirongui se sont donné l'accolade, faisant fi là aussi des gestes barrières.
Saïd Andhanouni et Hanima Ibrahima passation de pouvoir à Chirongui
Saïd Andhanouni et Hanima Ibrahima se donnent l'accolade lors de la passation de pouvoir à Chirongui. ©Bibi Mariame Halidi/Mayotte la 1ère

A Mtsamboro, Chiconi, Pamandzi, Bandraboua et Bandrélé, là aussi la fête était au rendez-vous. Pour le nouveau maire de Mtsamboro Laïthidine Ben Saïd, cette cérémonie est un moment de répit. Il a promis de s'attaquer aux problèmes de violence qui ont frappé sa commune dans les denriers jours.
Installation du maire de Chiconi Mohamadi Madi Ousseni
Mohamadi Madi Ousseni (avec le micro) rempile pour un second mandat à l'hôtel de ville de Chiconi. ©Bibi Mariame Halidi/Mayotte la 1ère

A Chiconi, comme ailleurs, le maoulida shenge a résonné. Un chant religieux mais qui a une connotation politique car chanté lors du combat du maintien de Mayotte dans la République française. Un chant synonyme de victoire, indispensable lors de telles célébrations.
Ali Moussa Moussa Ben, maire de Bandrélé
Ali Moussa Moussa Ben est reparti pour un second mandat à Bandrélé. ©Zohra Abdou Kaphet/Mayotte la 1ère

 

La fête continue ce dimanche

Et la fête continuera encore ce dimanche encore puisque d'autres communes doivent installer leurs maires. C'est le cas notamment à Sada et Mamoudzou.
Election Madi Souf Pamandzi
La place Congrès a accueilli la cérémonie d'installation de Madi Madi Souf ©Ibrahim Yahaya/Mayotte la 1ère

En attendant l'installation des présidents des intercommunalités et des syndicats intercommunaux. En espérant que les gestes barrières et la distanciation sociale seront respectés.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live