L'actualité régionale 25 Janvier

océan indien
AZALI Assoumani
Azali Assoumani, chef de l’Etat de l’Union des Comores ©Mayotte la 1ere

COMORES

Le président Azali Assoumani doit s’adresser ce lundi à la nation. On s’attend à de nouvelles restrictions contre l’épidémie

Pour la première fois, le gouvernement comorien confirme officiellement que le variant sud-africain du coronavirus circule dans l’archipel. C’est le résultat de l’analyse des 11 prélèvements qui ont été envoyés dans un laboratoire à Nairobi. Un conseil interministériel a été consacré samedi à la lutte contre le Covid. A l’issue de ce conseil, la ministre de la santé Loub Yacout Zaidou, citée par « Al-Watwan » a conseillé à la population de rester à la maison, d’éviter toute sortie inutile « car ce variant est très contagieux ». La ministre a aussi demandé à la population d’aller à l’hôpital dès les premiers symptômes, ce pas attendre une aggravation, et éviter surtout l’automédication. Elle en a profité pour annoncer cette prise de parole présidentielle ce lundi. Confinement ou couvre-feu, on ne sait pas encore ce qui sera décidé.

 

LA REUNION

Des restrictions de voyage entreront  en vigueur jeudi entre la Réunion et la Métropole

A partir de ce jeudi 28 janvier il faudra un motif impérieux entre la Réunion et la Métropole, dans les deux sens. Pour la Réunion, il s’agit de se protéger contre le variant anglais qui circule en métropole ; et pour la métropole de se protéger contre le variant sud-africain présent à la Réunion. Quatre cas ont été découverts. La circulation des variants inquiète beaucoup car on ne sait pas encore de manière sûre si les actuels vaccins seront efficaces. On sait seulement qu’ils se transmettent plus facilement, causant mathématiquement plus de cas graves et de décès. Avec les retours de vacances, le nombre de cas importés a été multiplié par 20. La rentrée des vacances de fin d’année a lieu aujourd’hui à la Réunion. Les passagers doivent respecter, à leur arrivée,  un isolement de 7 jours avant de se faire tester à nouveau.

 

 

MAURICE

50 000 mauriciens vont être vaccinés dans les jours qui viennent. La priorité est donnée aux personnels de santé et aux policiers

On les appelle les « frontliners », les travailleurs sur la ligne de front de l’épidémie. Les médecins, les infirmières, les policiers et les stewards et hôtesses d’Air Mauritius, sont parmi ceux qui côtoient individuellement le plus de monde dans leur travail au quotidien. L’île Maurice n’ayant reçu pour le moment que 100 000 doses de vaccin, on limite le nombre de bénéficiaires à 50 000 puisqu’il faut deux doses par personne. L’opposition critique vertement la lenteur du gouvernement dans la campagne de vaccination. Les autorités attendent les livraisons prévues dans le cadre de l’initiative Covax des nations-unies. Elle consiste à partager la production de vaccins avec les pays pauvres, mais la production ne suit pas le rythme des besoins.

 

 

SEYCHELLES

« Il y a trop de travailleurs étrangers dans le pays » affirme le président seychellois dans un discours à la nation

« On doit désormais mettre en premier les seychellois, nous allons revoir l’attribution des permis de travail pour donner plus d’importance aux Seychellois plutôt qu’aux travailleurs étrangers ».Le président Wavel Ramkalawan a demandé aux entreprises de faire un effort pour recruter localement, car les étrangers sont payés en devises et cela pèse sur l’économie locale. On estime à 25 000 le nombre d’employés étrangers aux Seychelles, soit un quart de la population. En attendant la reprise du tourisme, les Seychelles serrent les boulons dans tous les domaines. Il y aura une réduction des entreprises para-étatiques, et les aides au secteur privé devraient cesser à partir du 1er avril. Le président a, par ailleurs, demandé à la compagnie « Ai Seychelles » de cesser ses dessertes internationales et de se concentrer sur le trafic intérieur entre les îles. Seule bonne nouvelle dans son discours : l’avancée des vaccinations qui, selon lui, font des Seychelles le deuxième pays au monde derrière Israël.