L'actualité régionale 9 Mars

océan indien
Président Azali Comores
Le Président Azali Assoumani dans le cockpit de l'avion-cargo ©Beit-Salam

COMORES

Trois nouveaux groupes électrogènes ont été livrés à Moroni. Ils devraient garantir la fourniture d’électricité selon le gouvernement comorien

Un énorme avion -cargo s’est posé dimanche sur l’aéroport de Hahaya. A son bord : trois générateurs de grande capacité, deux sont flambant neufs et un autre reconditionné. « Ils livreront une puissance de 22 mégawatts, soit au dessus des besoins actuels du pays » selon le gouvernement. L’ensemble a coûté un peu plus de 3 millions d’euros. Il appartient maintenant à la SONELEC, la société nationale d’électricité, de les entretenir au mieux pour qu’ils fonctionnent sans faille. Par le passé, des générateurs livrés aux Comores sont souvent tombés en panne par manque d’entretien ou de pièces détachées. Pour marquer l’importance de cette livraison, le président Azali s’est rendu lui-même à la réception de ces machines. Il est même monté à bord de l’avion, posant dans le cockpit pour une photo souvenir. Le manque d’électricité est un des principaux handicaps dans le développement des Comores.

 

 

MADAGASCAR

Un braquage à main armée spectaculaire a eu lieu dans une banque d’Antsirabé, un scénario digne d’un film d’action

Cela s’est passé samedi à 8h00, juste avant l’ouverture d’une agence bancaire de micro-crédit en plein centre d’Antsirabé. La porte principale n’était pas encore ouverte et le personnel était en train de prendre son service quand ont surgi, par la porte de service,  deux hommes armés d’un pistolet et d’un long couteau. Ils ont vite neutralisé et ligoté les deux vigiles pendant que les employés étaient sommés de  s’allonger à plat ventre. L’un des bandits a demandé qui avait accès au coffre. Une femme a levé la main, timidement. Tenue en respect, elle a ouvert le coffre. Au même moment, un employé retardataire est arrivé. Voyant la scène, il est reparti en courant pour chercher du secours, mais un troisième complice resté dans la rue  l’a plaqué au sol et l’a reconduit dans la banque avec ses collègues.  Les voleurs ont vidé le coffre et sont repartis en scooter. Il n’y a pas de victime. Le montant du braquage est de 148 millions d’ariary, soit un peu plus de 33 000 euros. La police enquête, sans succès pour l’heure.

 

 

MAURICE

L’île Maurice, toujours aux prises avec la résurgence du coronavirus, n’a décidément pas de chance avec les navires. Un chalutier chinois s’est échoué sur la barrière

Cela s’est passé non loin de Port- Louis, en face de la Pointe au Piments. Le chalutier chinois pris dans le mauvais temps a été drossé sur le récif corallien. L’équipage a dû être hélitreuillé. Evidemment, chacun a en mémoire le naufrage similaire du Wakashio l’année dernière et la marée noire qui avait suivi. Là, c’est différent : le navire est beaucoup moins gros et surtout il est entier, il n’y a pas de trou dans la coque. Par sécurité, on va pomper la réserve de gazole et plus de 300 mètres de barrages flottants anti-hydrocarbures ont été disposés au cas où il y aurait un déversement. Ce n’est pas le cas selon le ministre de la pêche. Il indique que le chalutier sera remis à flot d’ici 4 à 5 jours. Les pêcheurs mauriciens restent néanmoins méfiants. Les mêmes propos rassurants avaient été tenus avant la marée noire du Wakashio.

 

 

SEYCHELLES

Après de longs mois clouée au sol, la compagnie Air Seychelles reprendra les airs à la fin de ce mois

Le premier vol est programmé pour le 26 mars à destination de Dubai à raison d’une fréquence par semaine, programmée jusqu’au 29 mai pour le moment. Des négociations sont en cours avec l’Inde pour une future desserte de la péninsule. Dans le même temps la compagnie met en œuvre un plan de départs volontaires pour les employés les plus âgés. La crise Covid a durement frappé Air-Seychelles à tel point qu’il avait été question de se débarrasser des longs courriers pour ne se consacrer qu’aux liaisons inter-îles. Cette reprise sur Dubai est un signe encourageant. Les Emirats seront les premiers pourvoyeurs de touristes dès l’ouverture des frontières le 25 mars prochain.