L'actualité régionale du 21 octobre

océan indien
61718aaeb0db6_mosquee-itsandra-grande-comore-id13838-800x533.jpg
Mosquée D'Itsandra Comores ©Mayotte la 1ere
Au sommaire de l’actualité régionale ce jeudi : la perspective de relations diplomatiques entre les Comores et Israël, des saisies d’or et de pierres précieuses de contrebande à Madagascar et aux Seychelles, un don de la COI à l’hôpital seychellois, et le lancement d’un musée de l’esclavage à Maurice

COMORES

Les Comores vont-elles entrer dans la courte liste des pays musulmans qui nouent des relations diplomatiques avec Israël ? La presse israélienne l’annonce Après les Émirats Arabes Unis, Bahreïn, le Soudan et le Maroc, le cinquième état islamique à établir des relations diplomatiques avec Israël serait l’Union des Comores. C’est ce qu’annonce le site d’info « Israël News ». Très peu de pays de la Ligue Arabe osent sauter le pas. Le site israélien affirme que les pourparlers sont bien avancés. Côté comorien il n’y a pas encore de communication sur ce sujet sensible. Le site rappelle qu’en 1994, suite à la signature des accords d’Oslo, Israël et les Comores avaient négocié des relations diplomatiques en échange d’une généreuse aide israélienne. Cependant, suite aux pressions et au lobbying iraniens, les Comores avaient retiré leur intention et leur ambassadeur n’avait pas assisté à la cérémonie de signature de l’accord qui devait avoir lieu à l’ambassade d’Israël à Paris.

MADAGASCAR - SEYCHELLES

Des pierres précieuses et de l’or ont été saisies à la fois à Madagascar et aux Seychelles. Plusieurs trafiquants ont été arrêtés dans les deux pays A l’aéroport d’Ivato à Antananarivo les douaniers ont saisi des pierres pour plus de 500 000 euros sur un passager sri-lankais. Il emmenait des saphirs dans ses bagages. Comme il était déjà embarqué sur un vol d’Ethiopian, il a fallu fouiller l’avion qui est parti avec 7 heures de retard. Aux Seychelles, ce sont six hommes qui ont été arrêtés sur un bateau en provenance de Madagascar, ils transportaient 23 kilos d’or. Les douaniers seychellois avaient été prévenus par leurs collègues de Madagascar. Il est envisagé que ces deux affaires soient liées. Le journal « Midi-Madagascar » croit savoir qu’un élu malgache tremperait dans ce trafic. Ces affaires sont relativement fréquentes. En janvier dernier un avion privé transportant 73 kilos d’or malgache avait été intercepté en Afrique du Sud. L’affaire avait entrainé l’arrestation d’un responsable de l’aviation civile de Madagascar.

MAURICE

L’île Maurice va bientôt ouvrir un musée de l’esclavage à Port-Louis. Ce musée ambitionne de devenir une référence mondiale, avec l’aide de la France

Deux conservateurs français du ministère de la culture sont à Maurice pendant une semaine pour donner le coup d’envoi de l’aménagement de ce musée de l’esclavage. Une cérémonie de lancement aura lieu ce jeudi. Le musée sera installé dans un ancien hôpital colonial construit en 1740, sous l’administration de Mahé de Labourdonnais, alors gouverneur général des Mascareignes. Une consultation a été effectuée auprès de 3000 mauriciens pour leur demander ce qu’ils souhaiteraient voir dans ce musée, les résultats des questionnaires ont été dépouillés et seront divulgués aujourd’hui.

SEYCHELLES

La Commission de l’Océan Indien vient en aide aux Seychelles dans la lutte contre l’épidémie de Covid, avec deux respirateurs et des tests

C’est le président de la COI en personne, Velayoudom Marimoutou, ancien recteur de l’académie de la Réunion, qui a remis le matériel à l’hôpital de Victoria. Deux ventilateurs de réanimation haut de gamme pour une valeur de 141 000 euros et tout un matériel de tests pour 291 000 euros. La ministre seychelloise de la santé Peggy Vidot souligne que ces équipements seront utiles en cas de remontée de l’épidémie comme cela a été le cas au mois de mai, « il est important que nous soyons toujours prets » dit-elle. Un expert de laboratoire a été également affecté aux Seychelles dans le cadre de cette coopération médicale de la COI.

MAURICE

L’île Maurice va bientôt ouvrir un musée de l’esclavage à Port-Louis. Ce musée ambitionne de devenir une référence mondiale, avec l’aide de la France

Deux conservateurs français du ministère de la culture sont à Maurice pendant une semaine pour donner le coup d’envoi de l’aménagement de ce musée de l’esclavage. Une cérémonie de lancement aura lieu ce jeudi. Le musée sera installé dans un ancien hôpital colonial construit en 1740, sous l’administration de Mahé de Labourdonnais, alors gouverneur général des Mascareignes. Une consultation a été effectuée auprès de 3000 mauriciens pour leur demander ce qu’ils souhaiteraient voir dans ce musée, les résultats des questionnaires ont été dépouillés et seront divulgués aujourd’hui.