L'actualité régionale du 26 novembre

zakweli
covid test
©Getty
L’épidémie de Covid forte à la Réunion et faible à Mayotte, un meurtre en pleine mer sur un navire marchand, la zone franche menacée à Madagascar et l’incendie de quatre hôtels à Zanzibar sont au menu de l’actualité régionale ce vendredi

Mayotte et la Réunion sont aux antipodes de l’épidémie de Covid en ce moment, l’incidence est forte à la Réunion et faible à Mayotte.

Mayotte est le département de France où l’épidémie est la plus faible, la Réunion fait partie au contraire  des 20 départements les plus touchés. L’incidence dépasse 200 cas pour 100 000 habitants à la Réunion, à Mayotte elle plafonne aux alentours de 30, et il n’y a plus personne à l’hôpital depuis longtemps. Il n’y a pas vraiment d’explication précise de cette situation particulière à Mayotte. Au début de l’année, c’était exactement l’inverse avec l’arrivée du variant sud-africain, Mayotte était devenue le département le plus infecté de France alors que la Réunion était encore épargnée. Cependant ces chiffres collectés au jour le jour peuvent changer très rapidement d’où cet appel à la vigilance de l’ARS et l’encouragement à la vaccination. L’obligation de tests de la métropole vers l’outremer et des outremers entre eux s’avère plus que jamais nécessaire. Avec les vacances de fin d’année, les vols affichent complet entre les deux îles.  

MAURICE Un fait divers rare : un  meurtre a eu lieu en pleine mer à bord d’un cargo au large de l’’île mauricienne de St Brandon. Le chef cuisinier du bord a tué le capitaine à coups de couteau.

Il s’agit d’un navire battant pavillon du Bengladesh, avec un équipage philippin,  qui effectuait une traversée entre l’Afrique du Sud et l’Inde. Au moment où le navire se trouvait dans les parages de St Brandon une altercation a éclaté entre le commandant et le chef cuisinier. D’après les premiers témoignages, les relations étaient exécrables entre les deux hommes ; le capitaine reprochant constamment son travail au chef cuisinier, lequel a dit avoir souffert d’humiliation. Le cuisinier a poignardé le capitaine, avant d’être maitrisé par les hommes d’équipage. L’armateur a demandé au second officier du bord de faire route vers Maurice. Arrivé à Port-Louis, le cuisinier a été incarcéré. Les passeports de tout l’équipage ont été confisqués. Les marins devront rester à Maurice jusqu’à nouvel ordre pour les besoins de l’enquête judiciaire.  

MADAGASCAR Les industriels de la zone franche à Madagascar sont inquiets. L’Etat veut réduire leurs avantages fiscaux

Ils fabriquent des jeans exportés sans droits de douane vers les Etats-Unis et l’Europe, des tee-shirts, des chemises, des savates en plastique, des articles de sport ; la zone franche malgache c’est 250 entreprises qui bénéficient de dégrèvements d’impôts. Une situation très avantageuse qui a créé plus de 150 000 emplois. Seulement voilà, les finances de l’Etat malgache n’y trouvent pas leur compte. Il y a des entreprises qui abusent aussi : la défiscalisation est accordée pour 15 ans, et certaines au bout de 15 ans ont fermé l’usine pour rouvrir sous un autre nom. Dans la loi de finances 2022 le fisc malgache veut réduire la durée de défiscalisation à 1, 3 ou 5 ans selon les entreprises. Ces dernières ne veulent pas se laisser faire et agitent la menace d’une délocalisation et d’une mise au chômage des salariés.  

ZANZIBAR Un incendie a détruit quatre hôtels de bord de plage en même temps à Zanzibar, les flammes attisées par le vent sont passées d’un bungalow à l’autre

Villa de Coco, Spice Island, Fun Beach, Cobe… il ne reste que des cendres de ces quatre établissements de Jambiani sur la côte sud-est de Zanzibar. Les hôtels de paillotes sont collés les uns aux autres le long des plages ; si un incendie se déclare, tout le voisinage est en péril surtout quand il y a du vent ; c’est ce qui s’est passé. Personne n’a été blessé, mais les clients ont dû aller chercher à se loger ailleurs et 148 employés se retrouvent au chômage technique. On ne connait pas l’origine du sinistre… sans doute une installation électrique hasardeuse qui aura fait court-circuit.