publicité

La ministre des Outre-mer, Ericka BAREIGTS et la sécurité à Mayotte

La ministre des Outre-mer,Ericka BAREIGTS, en visite à Mayotte, a signé, le 29 septembre , avec le maire de Mamoudzou, Mohamed MAJANI, le préfet Frédéric VEAU et le Procureur de la république,Joël Garrigues, la convention de coordination entre la police nationale et la police municipale de Mamoudzou

© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le , mis à jour le
La ministre des Outre-mer, Ericka BAREIGTS, a déclaré, à cette occasion, que le plan de sécurité à Mayotte adopté par le gouvernement le 2 juin 2016, permet de faire face aux nouveaux enjeux en matière de délinquance et d’immigration clandestine dans l’île.

« Ce plan comporte des mesures concrètes pour plus de sécurité pour aller au travail, à l’école, à la plage et lors des sorties nocturnes », a-t-elle souligné.

Elle a indiqué que le renfort de 88 gendarmes de plus dans les brigades et les unités spécialisées a permis depuis 2 mois  l’interpellation de plusieurs délinquants notamment ceux qui sévissent sur les plages et les chemins de randonnées. 
Elle a cité aussi les 15 policiers en renfort qui constituent le groupe de sécurité de proximité et qui travaillent tous les jours en début de soirée et de nuit dans les rues de Mamoudzou. Ces derniers renforcent leurs collègues dans les patrouilles de surveillance.

« Il faut ajouter 26 adjoints de sécurité affectés eux aussi dans les rangs de la police. Recrutés sur place à Mayotte, ces enfants du pays contribuent à préserver le lien entre la population et les forces de l’ordre. », a-t-elle souligné.
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU

Ericka BAREIGTS a précisé que le diagnostic de sécurité établi permet de décliner la convention signée, ce jeudi, dans la mise en œuvre d’une coordination sur des missions claires : information, prévention des violences scolaires, sécurité routière, lutte contre l’usage des stupéfiants, surveillance des marchés et des autres manifestations.

Elle a insisté sur le suivi d’application de chacune de ces mesures.
« Je tiens personnellement à être informée régulièrement avec le ministre de l’intérieur et nous recevrons le préfet de Mayotte et les responsables avant la fin de l’année pour la première évaluation de la mise en œuvre de ce plan. », a encore déclaré la ministre des Outre-mer.
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU

Elle a aussi évoqué le partenariat avec les élus en matière de prévention de délinquance et d’encadrement de la jeunesse notamment à travers les comités locaux de sécurité et de prévention de la délinquance.

« Vous aurez bientôt un interlocuteur recruté spécialement par la préfecture qui viendra soutenir vos projets. J’ai également demandé au préfet de veiller à la meilleure utilisation possible du fonds interministériel de prévention de prévention de la délinquance. », a-t-elle dit aux élus.

La ministre des outre – mer a enfin recommandé la poursuite des efforts pour la vidéo protection et pour le développement de l’éclairage public.

Emmanuel TUSEVO DIASAMVU.


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play