Le 21 septembre se déroule la journée mondiale de la maladie d’Alzheimer

journée mondiale
Alzheimer
©DR
C’est l'occasion pour l'association France Alzheimer et maladies apparentées de  sensibiliser la population à  travers plusieurs manifestations sur de cette pathologie qui touche  plus de 35 millions de personnes dans le monde et enregistre chaque année près de 8 millions de nouveaux cas.

La France compte  900 000 malades d’Alzheimer. Dans notre île, depuis 2018,  c’est l’association France Alzheimer Mayotte qui mène des actions en faveur des personnes qui souffrent de la maladie. En 2021, elle a accueilli 81 patients pour des consultations mémoire grâce à la collaboration d’un neurologue et d’un neuropsychologue pour établir un diagnostic. Chose impossible auparavant à Mayotte

La plupart des patients  n’ont jamais eu de diagnostic et au moment de la consultation, ils  sont dans un état avancé de la maladie.  

Grâce à une équipe pluridisciplinaire, des consultations physiques, ou en visio ont permis de savoir davantage  sur la particularité des maladies neuropsychologiques à Mayotte. 

Il n'y a plus de maladies neuro évolutives d'origine vasculaire qu’en métropole. Ces maladies surviennent plus tôt que la maladie d’Alzheimer. Elles peuvent se prévenir en contrôlant les facteurs de risques vasculaires.

Hypertension

D’où la nécessité de mettre en place des campagnes de prévention concernant l’hypertension artérielle, le  diabète et l’hypercholestérolémie.

Toujours dans le cadre de ses missions, France Alzheimer Mayotte  vient en soutien aux malades et à leurs familles avec des formations destinées aux aidants.  

Hadhurami Bacar, Babany Poit, président de la FMAPAR
Hadhurami Bacar est surnommé Babani Poit. Il se bat pour les droits des retraités. ©Bibi-Mariame Halidi

Pour cette édition 2022, en collaboration avec la FMAPAR,  la Fédération Mahoraise des Associations des personnes âgées et des retraités, elle organise une conférence toute la journée du 21 septembre à Place Chilidrou, à Acoua sur l'accompagnement des personnes souffrant de troubles cognitifs, de l'offre de diagnostic au programme de répit pour les aidants.