Le pass sanitaire fait son entrée dans les restaurants

coronavirus
Pass sanitaire dans l'application tous anti covid
Pour rentrer dans les restaurants, il faudra désormais montrer vote QR code et prouver que vous êtes vaccinés ou testés négatifs à la Covid-19. ©CL
Mis en application sur tout le territoire français depuis le 9 août, le pass sanitaire est désormais une réalité à Mayotte. Une semaine avait été laissée pour que les professionnels s'adaptent et se conforment à la loi

S’attabler au restaurant, un plaisir retrouvé pour Omar Simba et ses collègues. Mais pour avoir le droit de déjeuner dans un établissement de Mamoudzou, ils ont dû présenter leur pass sanitaire.  

C'est une très bonne chose qu'on puisse se retrouver à table entre collègues et amis. Ca passe par le pass sanitaire. Que tout le monde le fasse, parce que c'est important que l'on se retrouve. Il y a quelque temps, on devait manger dans les bureaux, dans un coin tout seul. Là on commence à vivre.

Omar Simba, client de restaurant

Nouveau  coup dur pour les restaurateurs!
Le pass sanitaire dans les restaurants est une mesure de protection qui s'ajoute à celles déjà préconisées, comme le respect des distances physiques ou le port du masque dans les déplacements à l'intérieur des établissements. ©Geraldine LOUIS

Justement, ce restaurant s’est équipé d’une tablette positionnée à l’entrée, de manière a ce que chaque client scanne son QR code avant de s’installer. Si ici tout est mis en pour respecter l’application du pass sanitaire, selon le gérant ce n’est pas le cas dans d’autres restaurants.

Si le pass sanitaire était suivi et contrôlé par les personnes qui sont censées le faire dans l'ensemble des établissements de Mayotte, il n'y auaait aucune concurrence déloyale.

Bruno Garcia, gérant d'un restaurant à Mamoudzou

 

135 euros d'amende pour les clients attablés sans pass sanitaire, jusqu'à 9 000 euros pour les restaurateurs qui ne contrôlent pas

Un usager, dans un restaurant ou en terrasse d'un café sans pass sanitaire, risque une amende de 135 euros. Il en est de même pour un faux certificat. Et l'amende peut monter jusqu'à 3 750 euros si l’infraction est répétée dans les 30 jours.

Pass sanitaire : l'inquiétude des restaurateurs avant son application

Concernant les restaurateurs, ces derniers doivent s'assurer que leur clientèle a bien un pass sanitaire valide. S'ils n'effectuent pas les contrôles, ils s'exposent à une fermeture administrative. Enfin, ils encourent jusqu'à 9.000 euros d'amende et un an de prison si l'infraction est constatée à trois reprises dans les 45 jours.