Madagascar : La grande île devrait oublier le pétrole

océan indien
Station service Madagascar
Station service Madagascar ©ISABELLE BONILLO
Madagascar devrait logiquement dire adieu au pétrole. Un cabinet d’expertise estime la grande-île n’a aucun avenir dans ce secteur

Voilà qui va chagriner les hommes politiques qui ne cessent de vendre le rêve d’un eldorado pétrolier sur la côte nord-ouest de Madagascar. Un cabinet conseil norvégien a évalué le potentiel du secteur pétrolier malgache. Le verdict est sans appel : ce n’est pas réaliste. Le potentiel a été largement surestimé, et les investissements nécessaires pour extraire l’or noir seraient hors de portée, bref ce n’est pas rentable…il faut oublier.

Au ministère de l’énergie on classe le dossier. S’exprimant sur RFI un responsable rappelle qu’il y a « une feuille de route pour abandonner les énergies fossiles à partir de 2030. L’énergie d’avenir c’est la biomasse, l’hydro-électricité et le solaire.

Cet avis sera sans doute suivi avec intérêt dans d’autres pays voisins qui eux aussi rêvent de pétrole, comme les Comores, Maurice et même les Seychelles.