Madi Baco : « on va régler le problème des taxis clandestins, vite fait »

zakweli
Madi Baco
Madi Baco, porte-parole de la liste « Ji Moja » pour les élections du 14 octobre à la chambre des métiers et de l’artisanat, était l’invité de Zakweli ce vendredi : « l’artisanat, c’est la première entreprise de Mayotte » lance-t-il, « on doit nous donner toute notre place ».

Madi Baco insiste sur les difficultés rencontrées par les chauffeurs de taxis et les usagers :

« la préfecture travaille sans la chambre des métiers. Nous avons des taxis qui n’ont plus de licence alors qu’ils sont inscrits à la chambre, et des taxis licenciés qui ne sont pas inscrits. Il va falloir remettre de l’ordre et travailler ensemble ».

Il souhaite mieux organiser la profession :

nous avons un problème d’organisation pour assurer le service. Et nous avons les moyens de lutter contre les taxis clandestins. On va régler le problème vite fait… Je m’y engage.

Le candidat propose la mise en place d’une fourrière pour immobiliser les taxis-motos. Il propose aussi des moyens techniques pour résoudre le problème de  l’insalubrité dans les brochettis près du marché.