L'actualité régionale 27 Septembre

océan indien
Madagascar vue du ciel
©Bruno Minas
Madagascar reste fermée aux visiteurs étrangers, les compagnies aériennes priées de patienter. L'armée rwandaise aide le Mozambique à se débarrasser des djihadistes. La communauté LGBT tient son premier festival à la Réunion. Enfin l'erreur d'un pilote qui aurait pu être fatale en Afrique du sud

MADAGASCAR

L’ouverture des frontières malgaches n'aura sans doute pas lieu de sitôt. Les compagnies aériennes sont priées de patienter

Les compagnies qui desservent Madagascar ont reçu vendredi une note de l’aviation civile leur rappelant que le ciel malgache est toujours fermé jusqu’à nouvel ordre. Le bruit avait couru qu’Air Austral depuis la Réunion et Ewa depuis Mayotte allaient pouvoir reprendre les vols sous peu, mais ce n’est pas le cas. « L’Etat malgache a restreint la circulation des voyageurs pour limiter les risques de propagation du virus de la Covid 19 » dit la note datée du 24 septembre. Les professionnels du tourisme de la grande île se désespèrent, et surtout Air Madagascar est elle-même en très fâcheuse posture : la compagnie n’a plus que deux petits avions à hélices de lignes intérieures et les trois quarts du personnel sont au chômage.

 

 

MOZAMBIQUE

Deux présidents de la république en treillis militaire pour féliciter les troupes. La scène s’est déroulée ce week-end au nord du Mozambique

A Pemba, la capitale de la province de Cabo Delgado, le président du Mozambique Filipe Nyusi et celui du Rwanda Paul Kagame ont revêtu la tenue de campagne pour aller à la rencontre des soldats qui ont réussi à pacifier en partie cette région ravagée par la guérilla djihadiste depuis 4 ans. Le Rwanda a envoyé des troupes pour aider les mozambicains. L’armée rwandaise a la réputation d’être la plus disciplinée et l’une des plus puissantes de la région.  Le président Kagame a indiqué que 4 soldats rwandais sont morts dans les opérations, mais que plus d’une centaine de djihadistes ont été tués. Selon une envoyée spéciale de Rfi, les villes de la région offrent un spectacle de désolation, notamment Mocimboa da Praia qui est devenue une cité fantôme. Les soldats rwandais et mozambicains sécurisent le site gazier où la compagnie Total avait dû interrompre ses opérations depuis l’année dernière.

 

 

LA REUNION

La communauté homosexuelle s’affiche à Réunion. Un 1er festival a eu lieu ce week-end, il affichait complet

Les gays, lesbiennes, bi et transexuels de la Réunion s’étaient donnés rendez-vous à St Paul pour un festival de musique, de conférences et projections de films. Le tout sous le slogan « parey, pas parey ». Ils et elles ont affirmé leur droit à la différence, face à une intolérance encore vivace dans la société réunionnaise. La participation a été massive, le festival a affiché complet. Il sera renouvelé chaque année et veut devenir un événement culturel dans l’île. Déjà au mois de mai dernier, une marche LGBT avait rassemblé plus de 500 personnes à St-Denis.

 

 

AFRIQUE DU SUD

Quand on est pilote, il vaut mieux ne pas confondre la droite et la gauche. Une catastrophe aérienne a été évitée de justesse en Afrique du Sud

L’aviation civile sud-africaine vient de rendre son rapport d’enquête sur un incident qui a eu lieu il y a un mois, le 25 août dernier, à East-London dans le sud du pays. Il était 7h25 le matin, un élève pilote ghanéen de 31 ans faisait un vol d’entrainement au-dessus de l’aéroport à bord d’un Piper Cherokee de l’école de pilotage. La tour de contrôle lui a donné l’ordre de tourner à droite pour dégager l’itinéraire d’un Boeing 737 qui était en approche pour atterrir. Au lieu de tourner à droite, le petit avion de tourisme a tourné… à gauche. Il est passé à moins de trente mètres au-dessus du Boeing de Safair qui atterrissait quelques secondes plus tard. Cela aurait pu très mal se terminer, le Boeing transportait 158 passagers et 6 membres d’équipage en provenance du Cap.