Mansour Kamardine : « Il y a une sorte de rébellion des élus ultramarins »

zakweli
Mansour Kamardine
Mansour Kamardine ©Mayotte la 1ere
Mansour Kamardine, député LR de la deuxième circonscription de Mayotte, était l’invité de Zakweli ce jeudi

A l’Assemblée Nationale, Mansour Kamardine s’est fait le porte-parole des outremers pour faire adopter des dizaines d’amendements qui ont augmenté les crédits - pour Mayotte - de 72 millions d’euros… mais uniquement le temps du débat.

« Le gouvernement a dégainé le 49,3, tout est tombé à l’eau » regrette le parlementaire, « il reste un sentiment de déception » avoue-t-il. Cependant Mansour Kamardine se réjouit que les élus ultramarins se soient montrés unis : « L’outremer a existé, c’est quelque chose d’exceptionnel » dit-il, ajoutant qu’il y a «une sorte de rébellion, de révolte, des élus ultramarins face à l’attitude de l’Etat».

« Nous payons les mêmes impôts, nous sommes des français comme les autres » ajoute Mansour Kamardine, regrettant que l’Etat « se livre à des calculs de coûts » dès qu’il s’agit d’affronter les problèmes urgents comme celui de l’eau, « le plan urgence eau n’a abouti à rien, on nous a fait un chèque en bois ».

Mansour Kamardine, député LR de la deuxième circonscription de Mayotte, était l’invité de Zakweli ce jeudi