Mouniati Moana Abdou Chakour : “ Nous les Mahorais sommes descendants d’esclaves…et d’esclavagistes »

histoire
Mouniati Moana Abdou Chakour
Mouniati Moana Abdou Chakour ©Mayotte la 1ere
Mouniati Moana Abdou Chakour, professeure agrégée d’histoire au collège K2 de Kaweni, était l’invitée de Zakweli ce mercredi.

Le ministère de l’éducation nationale a donné une directive pour l’adaptation des programmes d’histoire dans les outremers. Ainsi les élèves de 4ème du collège K2 de Kaweni étudient la société coloniale avec leur professeure Mouniati Moana Abdou Chakour. «On ne peut pas occulter un sujet aussi grave. C’est important d’offrir cette clé de lecture aux élèves » dit-elle. 

L’esclavage à Mayotte s’inscrit dans l’histoire de la traite orientale. Il a été introduit par les arabes dès le 12ème siècle.

L’enseignante explique que l’arrivée des colonisateurs français a amené l’abolition et l’instauration de l’engagisme.

« L’engagisme a remplacé l’esclavage mais c’était encore pire pour les anciens esclaves. On a voulu lancer une industrie sucrière. Les gens devaient travailler beaucoup plus, dans des conditions plus dures pour un maigre salaire. Les esclaves avaient au moins une relation de proximité avec leurs maîtres, ils étaient parfois invités à leur table. C’est à ce moment que nous avons eu des révoltes à Mayotte ».

Selon Mouniati Moana Abdou Chakour , « il est essentiel d’enseigner cette page d’histoire trop méconnue. Nous, les Mahorais, sommes descendants d’esclaves… et d’esclavagistes ».

Mouniati Moana Abdou Chakour, professeure agrégée d’histoire au collège K2 de Kaweni, était l’invitée de Zakweli ce mercredi.