L’îlot de M’tsamboro nettoyé pour le remettre en état

écologie mtsamboro
L’îlot de M’tsamboro nettoyé pour le remettre en état
L’îlot de M’tsamboro nettoyé pour le remettre en état ©Mathieu Janvier
La mairie de M’tsamboro, le conservatoire du littoral du département et l’association Agir pour le développement intégré du nord de Mayotte, ont organisé ce dimanche 18 septembre une opération nettoyage de l’îlot M’tsamboro. L’objectif est de réhabiliter le site après les décasages menés par la préfecture ces derniers mois. Les autorités ont pour objectif de faire de l’endroit, un véritable lieu touristique et agricole. Des projets sont en cours pour atteindre cet objectif.

Il est 8h du matin et la plage de M’tsamboro est déjà bondée de monde ce dimanche. Il s’agit en réalité des membres de l’association Agir pour le développement intégré du nord de Mayotte (ADINM). Parés de leurs couvre-chefs, de leurs gants et de sacs-poubelle, ils sont prêts et motivés à aller nettoyer l’îlot M’tsamboro. « C’est important de le faire parce que c’est l’îlot de tous les Mahorais et il faut le préserver », rappelle une participante. « Oui, il faut donner envie aux touristes de venir », ajoute une autre.

L’îlot de M’tsamboro nettoyé pour le remettre en état
Nettoyage de l’îlot de M’tsamboro ©Mathieu Janvier

L’association ADINM s’est jointe à la mairie de M’tsamboro et le conservatoire du littoral de Mayotte pour nettoyer ce site qui est un véritable trésor pour l’île aux parfums. « C’est un joyau, le joyau du nord ! Mais il est vrai qu’il y a beaucoup de travail à faire », reconnait Etienne Rabialahy, membre du conseil d’administration de l’association. En effet, puisque le lieu est pollué par tous types de déchets. « On a de tout ! Des cannettes, des sacs en plastique et même de l’électroménager », précise le bénévole.

Un site agricole et touristique

Cette opération de nettoyage est la première étape du projet de valorisation agricole de l’îlot. « L’agriculture y sera maintenue, avec une volonté de la faire transiter vers une agriculture plus durable. On veut aussi aller vers un retour aux cultures traditionnelles de l’orange », explique Christian Beillevaire, le responsable d’antenne du conservatoire du littoral à Mayotte. Il annonce également la construction de bâtis pour stocker les cultures et pour que les agriculteurs puissent dormir. « On va le faire de manière homogène et dans le respect du site », précise-t-il.

L’îlot de M’tsamboro nettoyé pour le remettre en état
Nettoyage de l'ilot Mtsamboro ©Mathieu Janvier

Il faut également donner envie aux touristes locaux et ceux qui viennent de l’extérieur de visiter cette terre du nord. Pour cela, des projets d’aménagements éco-touristiques sont en cours. « Ils vont être étudiés, concertés, pour que les gens puissent continuer à bivouaquer et profiter de l’îlot parce que sa vocation est d’accueillir du public », indique Christian Beillevaire. Par exemple, l’association ADINM prévoit de créer un sentier de visite. Tout cela se fera dans le cadre d’un comité de pilotage mené par la mairie de M’tsamboro et l’association Agir pour le développement intégré du nord de Mayotte. Des actions nécessaires pour restituer le lieu à son état naturel après les décasages de ces derniers mois par la préfecture.