Nouvelle agression sur le sentier des crêtes de Bandrélé

faits divers
Bandrélé vu des hauteurs ©Aurélien Février
Une quinzaine de randonneurs a été agressée, ce samedi, par trois individus, au lendemain de la suspension du mouvement "Île Morte" initié par les élus. Quatre blessés sont à déplorer.

Des agents de la DEAL et leurs familles pensaient passer une matinée de rêve à sillonner le sentier des crêtes de Bandrélé pour profiter notamment des points de vue qu'offrent les paysages de la communauté de communes du Sud. 

Sauf qu'une nouvelle fois, tout a basculé, rapidement, quand trois individus, cagoulés et armés de machettes, ont agressé et dépouillé le groupe de randonneurs. Les secours ont récupéré une quinzaine de personnes dont 7 enfants. 4 Blessés sont à déplorer, deux en état de choc et deux autres blessés suite à des jets de pierres. Une personne est hospitalisée au CHM après avoir reçu des coups de machettes à la tête et aux pieds. Les trois autres ont été admis au dispensaire de Mramadoudou. 

"C'est la première fois que je fais une rando, tout d'un coup, on a entendu, "on est attaqué, courez courez" mais y'en a d'autres qui ont été rattrapés et blessés, j'ai eu la peur de ma vie... Se faire attaquer comme ça d'un coup.... je suis encore sous le choc"  témoigne l'une des personnes participant à cette randonnée. 

Pour rappel, cet été, la gendarmerie organisait chaque week-end l'opération "MATÉBÉZI YA OUNAFASSI" pour accompagner et sécuriser des randonnées, notamment, sur les sites touristiques comme la cascade de Soulou, le mont Choungui ou encore le sentier des crêtes. "Ce dispositif a permis d’accompagner 7436 personnes à l’occasion de leurs sorties du week-end entre le 02 juillet 2022 et le 28 août 2022." avait annoncé la gendarmerie de Mayotte sur les réseaux sociaux. 

Sac à dos d'un des randonneurs ©Mayotte la 1ère