Une nouvelle crise de l’eau pointe son nez à Mayotte

eau potable
la crise de l'eau pointe son nez
Niveau d'eau en baisse à la retenue de Combani ©Fahar Ousseni
Le préfet, a pris la décision de limiter provisoirement certains usages de l’eau sur le département à compter de ce lundi 17 août 2020, quelques jours après que l’association « les assoiffés du Sud » ait tiré la sonnette d’alarme sur le niveau des retenues collinaires de Mayotte.
Née après la crise de l’eau de 2017, l’association « les assoiffés du sud », surveille de très près l’évolution de la ressource en eau de Mayotte ; Début août, elle jugeait déjà préoccupante la situation alors que la saison de pluie est encore loin. Alors, porrait-on manquer d’eau d’ici la fin de l’année?  
la crise de l'eau pointe son nez
la retenue collinaire de Combani ©Fahar Ousseni
Pour l’association ce n’est plus une hypothèse, mais une certitude pour les semaines à venir car les réserves sont selon-t-elle à des niveaux très inquiétants.  

les nappes phréatiques sont complètement vides,  les coupures d’eau seront à mon avis inévitables puisque quand on regarde bien, ils ont réussi à faire la connexion entre les deux retenues collinaires, mais le retenues sont vides, des coupures sont donc à craindre d’autant que la consommation d’eau ne faiblit pas, bien au contraire...

Safina Soula, vice-présidente, Les assoiffés du sud

Les assoiffés du Sud pointent du doigt l’installation de nombreuses rampes d’eau dans plusieurs villages par l’Agence Régionale de Santé (ARS) pour mieux lutter contre la propagation de la COVID-19, en rendant l’eau potable accessible aux personnes vulnérables. L’association constate un gaspillage important de la ressource.
la crise de l'eau pointe son nez
pompe à cartes ©Daniel Abdou

à chaque passage devant ces rampes d’eau, nous voyons des gens qui se lavent les pieds, les enfants qui jouent et qui laissent les robinets ouverts et même des gens qui viennent y faire leur lessive ! 

Safina Soula, vice-présidente Les assoiffés du sud

L’association attire l’attention des autorités sur ces comportements abusifs, mais alerte aussi la population aux bon gestes pour préserver l’eau, fortement impactée par l’activité humaine.

avec la pratique de l’agriculture et l’élevage clandestins, vous avez des produits qui ne sont plus homologués qui sont utilisés par ces "cultivateurs" et qui se retrouvent dans la nature, malheureusement… et degrade la qualité de l'eau, il faut lui dire, c’est la vérité et puis vous avez des femmes qui continuent à faire leur lessive dans les rivières, vous avez des véhicules qui y sont lavés et il y a du gaspillage, des comportements abusifs, voire dangereux, mais aussi des infrastructures insuffisants ou défaillant à certains endroits pour la gestion de l’eau. 

Pour l’association les Assoiffes du Sud il faut agir rapidement pour éviter une nouvelle crise de l’eau. Elle espère que l’équipe nouvellement élue au syndicat des eaux a déjà pris la mesure du problème.
la crise de l'eau pointe son nez
Gaspillage d'eau ©Fahar Ousseni
Ce lundi le préfet de Mayotte, au vu des prévisions saisonnières observées par Météo-France qui laissent présager une saison des pluies tardives et compte tenu de la consommation en eau potable de plus en plus importante sur le département, par arrêté préfectoral, a pris la décision de limiter provisoirement certains usages de l’eau sur le département à compter de ce lundi 17 août 2020.
Les mesures portent sur :
Le lavage
Interdiction de lavage des véhicules (voitures et deux roues), hors des stations de lavage professionnelles, sauf obligation en matière d’hygiène et de santé publique
Interdiction de lavage des trottoirs, bâtiments, façades, terrasses, cours et murs de clôture avec de l’eau (sauf impératif sanitaire ou de sécurité)
Interdiction de lavage des bateaux de plaisance de particuliers
L’arrosage
Interdiction d’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés
Interdiction d’arrosage des jardins potagers de minuit à 18h00
Interdiction d’arrosage des espaces sportifs et du terrain de golf de minuit à 18h00
Le remplissage des piscines
Interdiction de remplissage et de maintien à niveau des piscines privées, sauf pour les établissements touristiques recevant du public.

Tout contrevenant s'expose à la peine d'amende prévue pour les contraventions de la 5ème classe.
 
la crise de l'eau pointe son nez
communiqué de presse ©A.R

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live