Nouvelles restrictions d'eau

consommation
Restrictions d’eau
Les tours d'eau de 24 heures débutent à partir d'aujourd'hui.Des restrictions imposées par le Préfet de Mayotte et le Syndicat Mixte d'Eau et d'Assainissement de Mayotte afin d'anticiper les pénuries d'eau sur l'ile.
« Il faut durcir les tours d’eau et donc à partir de demain nous passerons à des tours d’eau de 24 heures au lieu d’avoir des tours d’eau nocturnes, comme nous l’avions jusqu’à présent » annonçait hier Jean- François COLOMBET, préfet de Mayotte.
Des tours d’eau qui débutent dès aujourd’hui, mercredi 21 Octobre: une fois par semaine et jusqu’au 2 Novembre 2020.
restrictions d'eau
Le Préfet de Mayotte entouré de l'équipe du Syndicat Mixte d'Eau et d'Assainissement de Mayotte. ©Geraldine LOUIS


Eviter une situation compliquée
Avec ces tours d’eau de 24 heures, l’espérance de vie des deux retenues collinaires est prolongée jusqu’au 10 Janvier 2021. Sans ces restrictions, nos réserves d’eau ne tiendraient que jusqu'au 10 Décembre 2020.

« Aujourd’hui, les résultats escomptés ne sont pas pleinement atteints »

Aminat HARITI, 2èm vice-présidente du SMEAM.


La situation en chiffres :
22 000, c’est le m3  d’eau produit par jour à Mayotte. Volume apporter par les captages en rivière, les forages et le dessalement d’eau de mer.
34 000 m3 , la quantité d’eau que nous consommons quotidiennement.
12 000 m3, le manque, que nous prélevons dans les deux réserves, celle de Dzoumogné et de Combani.
Aujourd’hui, ces retenues possèdent 32 % de leur capacité.Un taux qui était de 50 % l'an dernier, à la même époque.
restrictions d'eau
Les cours d'eau comme les retenues collinaires se tarissent ©Geraldine LOUIS
Comment en sommes-nous arrivés là ?
Les raisons sont diverses. La SMEAM a de nouveaux abonnés, ils occasionnent de nouveaux besoins.
Ensuite, à cause de la crise COVID.Elle a empêché les gens de partir en vacances. Conséquences,ils sont restés à Mayotte et ont donc consommé de l’eau.  

Tous égaux face à la crise 2020
Face à cette situation, la préfecture et le Syndicat Mixte d'Eau et d'Assainissement de Mayotte ont souhaité une égalité territoriale entre le sud et le nord de l’ile. Ce qui n’avait pas été le cas en 2017. Il y a 3 ans,lors de la première crise de l'eau,seul le sud de l'ile était soumis au tour d’eau.
 

« Nous ne subissons pas cette situation, nous l’avons anticipée. »

Jean-François COLOMBET, préfet de Mayotte.


Anticiper les risques
Les travaux conduits par le SMEAM sont intégralement financés par l’état depuis Septembre 2019. « Si nous n’avions pas financé ces travaux, notamment ceux de l’interconnexion entre Dzoumogné et Combani, le sud n’aurait plus d’eau à l’heure actuel. » affirme le Préfet de Mayotte.

Economiser l’eau
En évitant de la surstocker et en utilisant des kits hydro économes financés par l’ARS et l’Etat. Ce produit sera distribué à l’ensemble des 44 000 abonnés, ainsi qu’aux administrations. Ce dispositif à visser sur le robinet permet d’économiser jusqu’à 10% d’eau.

L’objectif des restrictions
Tenir jusqu’aux prochaines pluies, estimées vers la fin de l’année. « Donc en attendant qu’elles arrivent, il faudrait que les mahorais soient assidus » conseille Aminat Hariti, 2ème Vice-présidente du SMEAM. La nouvelle équipe du syndicat arrivée fin juillet dernier hérite du problème «la crise nous tombe dessus, rappel Aminat Hariti, on gère mais l’objectif c’est aussi d’anticiper pour que l’année prochaine on ne soit pas soumis à ce genre de situation. » conclut la 2ème vice-présidente du SMEAM.

Les tours d’eau débutent ce mercredi. Si au 2 Novembre 2020, les résultats ne sont pas satisfaisants, les restrictions devraient se durcir jusqu’en Février, voir mi- Février 2021.



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live