Pas de pénurie de gaz à venir

consommation
Gaz
Bouteilles de gaz - Station service ©Ilona Youssouffa
Depuis quelques jours, on assiste à la ruée des Mahorais vers les bouteilles de gaz. Pourtant, selon les distributeurs et la préfecture de Mayotte, aucune pénurie n'est à craindre.

Des longues files d'attente devant les points de vente. Voilà ce que l'on observe depuis quelques jours à Mayotte. Les clients sont à la recherche de gaz. Le mois de ramadan approche. Durant cette période, la consommation augmente fortement. La population tente donc de se prémunir d'une pénurie.

bouteilles de gaz
Files d'attente à la station service ©Ilona Youssouffa

Le Préfet souhaite informer la population qu’il n’existe aucun risque de rupture d’approvisionnement. Premièrement, l’importateur de gaz, la société SIGMA, a déjà consolidé son approvisionnement pour les deux prochains mois, écartant ainsi un risque de pénurie à court terme. Concernant les évolutions des prix des bouteilles de gaz, le Préfet tient à rassurer la population qu’aucune évolution du prix de la bouteille de gaz n’aura lieu avant le 1er avril 2022, ceux-ci étant fixés mensuellement par arrêté préfectoral.

Thierry Suquet, préfet de Mayotte

Communiqué de presse du 12 mars 2022

Station essence à Kaweni
Les files d'attente sont aussi longues pour se fournir en pétrole lampant. ©Mayotte la 1ère

Le conflit en Ukraine n'a pas de conséquence pour le moment sur l'approvisionnement en gaz de Mayotte. Les bouteilles sont du butane, un composé obtenu de l'extraction de pétrole importé des pays de l'OPEP, d'Amérique du Sud ou d'Inde. Rien à voir donc avec le gaz naturel importé de Russie et utilisé dans l'Hexagone. Par conséquent, il n'y a aucune raison à stocker du gaz à domicile selon la préfecture.

Les temps d’attente et la rupture de stock des détaillants sont provoqués par la volonté des consommateurs de stocker du gaz, mettant ainsi en difficulté les capacités d’embouteillages et de logistiques du territoire. Le Préfet appelle donc à limiter le stockage de bouteilles et à conserver ses habitudes de consommations habituelles.

Thierry Suquet, préfet de Mayotte

Communiqué de presse du 12 mars 2022